logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
DE GROOTE Edmond, Jean
Né en 1901 - mort le 19 mars 1960 - Tourneur sur bois - CGTU –CGT – CGTFO - Paris
Article mis en ligne le 14 décembre 2016

par R.D.
logo imprimer

Tourneur sur bois au faubourg Saint-Antoine de Paris, Edmond De Groote assista au IVe congrès de l’Union des syndicats (CGTU) de la Seine en décembre 1923, et, participa à la commission « impôt sur salaires ». Il était déjà lié au courant minoritaire. Au deuxième congrès CGTU de la Région parisienne (janvier 1926) il déclara, « je suis un anarcho-syndicaliste » (op. cit., p. 52) et jugea que le rapport moral de la majorité communiste était « un véritable déballage d’impuissance » (p. 51). L’année suivante lors du IIIe congrès (19-20 février 1927), il demanda le rejet du rapport financier et son renvoi devant un autre congrès après examen par une commission d’enquête. Sa candidature à la commission exécutive fut un échec.

De Groote participa au Comité des 22 pour l’Unité syndicale à la fin de l’année 1930 et au début de l’année 1931. Il assista à la conférence minoritaire parisienne réunie le 30 novembre et le 14 décembre 1930. Collaborateur de la revue de Pierre Monatte La Révolution Prolétarienne, il signa une étude illustrée par lui-même, sur le faubourg Saint-Antoine (n° 141, 10 décembre 1932). A partir de l’automne 1932 il fut membre du comité de rédaction du Libertaire où il était chargé de la page syndicale et dont le secrétaire de rédaction était alors Maurice Catalogne Lashortes et les autres membres Frémont, Chatelain et P. Beauchet Mualdes.

Son nom figurait sur la liste de la commission exécutive de l’Union des syndicats de la région parisienne au congrès de fusion des 18-19 janvier 1936.

Embauché en mai 1934 par la Caisse d’assurances sociales « Le Travail »de Paris fondée par des militants de la CGT, il devint, en 1946, directeur adjoint de la Caisse régionale de Sécurité sociale de la Région parisienne chargé de l’action sanitaire et sociale ; dans cette fonction, il fut à l’origine de ce que l’on a sottement appelé « la politique des châteaux » de la Sécurité sociale tendant à aménager rapidement un certain nombre d’établissements sanitaires et sociaux indispensables et urgents et il fut le promoteur de l’hôpital « Marie-Lannelongue » à Paris.

En 1945, il participa à la rédaction des projets de textes qui créèrent la Sécurité sociale et que Georges Buisson présenta à l’Assemblée consultative ; il présida des commissions régionales d’action sanitaire et d’agrément de la Sécurité sociale.
Il appartenait à la Commission exécutive du Syndicat national des Cadres des Organismes sociaux (FO) de 1948 à son décès.

Chevalier de la Légion d’Honneur, lauréat de l’Académie de Médecine, Edmond Jean De Groote mourut le 19 mars 1960 à l’âge de 59 ans.

P.S. :

SOURCES : Bulletin officiel de l’Union, avril 1927. — Le Travailleur parisien, janvier-mars 1936. — Le Cri du Peuple, 1930-1931. — La Révolution Prolétarienne, 15 février 1927, 10 décembre 1932, novembre 1978. — Comptes rendus des congrès de l’Union des syndicats de la Région parisienne.= notice J. Maitron et Cl. Pennetier et Note de R. Grimm (Thionville) in Maitron en ligne // Arch. Nat. 20010216/201 //


Dans la même rubrique

0 | 5

DECORT, Charles, Maximilien
le 1er octobre 2018
par R.D.
DEFORGE, Henri, Walter
le 5 août 2018
par R.D.
DECKER, Joseph
le 23 juillet 2018
par R.D.
DECREPT, Etienne
le 21 mai 2018
par R.D.
DECHEZELLES, Emanuel, Martin « TOURANGEAU »
le 15 février 2018
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10