logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
SIERRA, José
Né à Osuna (Seville) - FAI – CNT – Séville (Andalousie) – Madrid (Nouvelle Castille) – Marseille (Bouches du Rhône) – Lot - Négrepelisse (Tarn et Garonne) – Toulouse (Haute Garonne)
Article mis en ligne le 13 août 2016

par ps
logo imprimer

Militant à Osuna (Séville) du groupe anarchiste los Malatestas, José Sierra avait été emprisonné de septembre 1932 à novembre 1933, puis avait vécu caché jusqu’à l’amnistie de février 1936. En juillet 1936 il participait aux combats à Osuna , puis gagnait Malaga et à la chute de la ville en février 1937 Almeria où il s’engageait dans une brigade qui fut envoyé à Madird jusqu’à la fin de la guerre.

Resté caché plusieurs mois dans la capitale après la victoire franquiste, il parvenait après un périple d’une vingtaine de jours par Soria, Tudela et le Hauit Aragon à passer en France où il futi ntené au camp de Gurs puis envoyé dans une compagnie de travailleurs étrangers d’où en décembre 1939 il était parti dans une Compagnie de travailleurs étrangers à Le Sen près de Labrit (Landes). Il s’évadait en mai 1940 avec trois autres compagnons et travaillait ensuite comme ouvrier agricole dans la région de Bordeaux, puis passait en « zone libre » avant d’être de nouveau enrôlé dans une compagnie de travailleurs où il allait rester d’octobre 1941 à juin 1944 - à Cassaneuil (Lot et Garonne), Catus, Lamothe Fénelon , Roques, Blars(Lot).

A la Libération il allait à Marseille où il allait travailler comme docker puis retournait dans le Lot comme bûcheron et charbonnier. Plus tard il travailla comme ouvrier en espadrilles à Albias (Tarn et Garonne) puis comme serrurier à Négrepelisse. Il fut à chaque fois membre des FL-CNT des localités. En 1950 il était parvenu à faire venir en France, avec un contrat de travail dans l’agriculture, l’un de ses frères avec ses 4 enfants.

Dans les années 1970 il habitait Toulouse. et collabora notamment aux hebdomadaires Espoir et Cenit (années 1990).

P.S. :

Sources ; Espoir, Toulouse, année 1975// M. Iñiguez « Encilcopedia… », op. cit. // Cenit, 3 octobre 2000, (Témoignage de J. Sierra) //


Dans la même rubrique

0 | 5

SIMON, Pierre « RICQ »
le 9 octobre 2018
par R.D.
SIMONIN, Victor, Marie, Alphonse
le 2 octobre 2018
par R.D.
SILVA, Giovanni
le 5 avril 2018
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
SIMONIN, Joseph
le 10 septembre 2017
par R.D.
SIMON, Claude
le 29 mars 2017
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10