GUILLEN BERTOLIN, Jesus « GUILEMBERT »

Né le 30 octobre 1913 à Montan (Castellon) - mort le 20 août 1999 - Peintre décorateur - FIJL - MLE – CNT – CGT€ - Barcelone (Catalogne) - Montady (Hérault)
mercredi 20 juillet 2016
par  Webmestre
popularité : 6%

Jesus Guillen Bertlin avait été élève à l’école industrielle de Barcelone puis avait étudié la peinture et la décoration pendant six années à l’école des beaux Arts. Depuis 1931 il était membre de la CNT et surtout des Jeunesses libertaires (FIJL) et fréquentait assidument l’Ateneo libertaire de la Plaza de la Concordia. Dans ce début des années 1930 il dessina notamment pour Solidaridad Obrera et Guerra a la guerra.

Lors du coup d’état franquiste de juillet 1936, il s’intégra au Comité révolutionnaire du quartier de Las Corts dont en 1937 il fut nommé secrétaire. Puis il fut soldat dans la 26ème Division (Colonne Durruti). Blessé à Monteoscuro, il s’intégra ensuite à la 28ème Division sur le front de Madrid. A la fin de la guerre, il se trouvait en Estremadure et après un périple par Villajoyosa, Valence et Barcelone, il parvint à passer en France où il fut interné aux camps d’Agde et de Saint Cyprien. En décembre 1939 il avait été enrôlé dans un groupe de travailleurs comme ouvrier agricole dans les vignes. Fin 1940 il avait gagné Marseille en espérant pouvoir s’embarquer pour le Mexique et y participa à une exposition dont il gagna le premier prix. N’’ayant pas réussi à s’embarquer, il gagna Bram en 1941, particpa à la réorganisation clandestine de la CNT dans l’Aude et dont il assuma le secrétariat.

A la Libération il fut nommé secrétaire de la Régionale n°1 (Aude, Hérault, Pyrénées Orientales, Gard, Lozère) dont le siège se trouvait à Montpellier. Fin 1946, avec sa compagne Sara Berenguer, il s’installait à Béziers où il travailla comme peintre décorateur et dessina pour de nombreux journaux de l’exil libertaire. Il participait également à la confection de faux papiers pour les compagnons qui allaient clandestinement en Espagne, ce qui lui valut d’être arrêté en 1963.

En 1965 il assista au congrès CNT de Montpellier avant d’en être exclu cette même année. Il s’intégra ensuite aux Grupos de Presencia Confederal, liés au journal Frente Libertario, et dont il fut membre du secrétariat aux cotés d’Acracio Ruiz. Il fut également très actif à la Colonia español de Béziers où il organisa plusieurs expositions et dont il fut le secrétaire (1982-1983).

Jesus Guillen Bertolin, qui avait témoigné dans le film Otro futuro de R. Prost et était alors membre de la CGT espagnole est décédé le 20 aiît 1999 à Montady.

Œuvre : Outre l’illustration de plusieurs couvertures de livres et brochures (F. Alaie, Victor Garcia, S. Faure…) Jesus Guillen fut égalemnt l’auteur des illustrations et des bandeaux tires des journaux Ruta, Boletin interior FIJL, CNT, Solidaridad Obrera, Mujeres Libres . Il collabora également entre autres à Tribuna confederal y libertaria, Ruta (Caracas), Mujeres Libres (Londres & Montady), et Frente Liberario.


Sources : M. Iñiguez Enciclopedia… », op. cit. // Cenit, 7 septembre 1999 //,


Portfolio

dessin de Jesus Guillen

Brèves

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)

3 août 2016 - 24 août 2016 HOMMAGE AUX COMPAGNONS ESPAGNOLS DE LA NUEVE (2è DB)

http://24-aout-1944.org/24-aout-1944-24-Aout-2016

5 juillet 2016 - Du coté des Gimenologues : deux nouveaux ouvrages

Deux nouveaux ouvrages aux Editions Libertalia :
Les Fils de la nuit. Réédition (...)