logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
DIAZ ORTEGA, José
Né le 25 juillet 1912 à Nerja (Malaga) – mort en septembre 1996 - Ouvrier - MLE - CNT – Malaga (Andalousie) – Barcelone (Catalogne) – Achères (Yvelines)
Article mis en ligne le 17 mai 2016
Dernière modification le 21 mai 2016

par ps
José Diaz Ortega

Militant de la CNT de Nerja (Malaga), José Diaz Ortega, après le coup d’état franquiste de juillet 1936, avait, avec un groupe de compagnons, gagné la montagne proche du village où ils furent notamment ravitaillés par Antonia Diaz, sœur de José, dont le compagnon sera tué par les franquistes. Après la mort ou la capture de la plupart de ses compagnons, et sans doute après la chute de Malaga, il avait gagné Barcelone avec sa compagne et leur fils né à Barcelone.
A la fin de la guerre, cette dernière décidait de rester en Espagne pour élever leur enfant auprès de sa mère à Nerja et où à son retour son mariage fut annulé par les autorités.

Passé en France lors de la Retirada, José Diaz fut interné au camp d’Argelès avant d’être envoyé travailler comme ouvrier agricole dans une ferme. En 1942 il fut affecté au 536èmre groupe de travailleurs étrangers (GTE) à Casseneuil (Lot et Garonne) pour aller travailler dans une ferme de Sainte Livrade sur Lot.

Carnet CNT de José Diaz Ortega

Membre de la CNT en exil dès 1944, il travailla ensuite comme ouvrier et scaphandrier , s’installa à Achères (Yvelines) où il se remaria et fonda une famille. Il travailla à l’usine Ford de Poissy et milita à la CNT locale jusque dans les années 1970.

José Diaz Ortega est décédé à Achères en septembre 1996.

Après la mort de Franco, José Diaz avait pu retourner à Nerja où il avait pu renouer avec son fils et rencontrer ses petits-fils.


Dans la même rubrique

0 | 5

DIANA, Vittorio
le 5 octobre 2019
par R.D.
DIAZ, Julio
le 20 septembre 2019
par R.D.
DILME, Gumersindo
le 2 juin 2019
par R.D.
DIAZ SERRA, José
le 14 janvier 2019
par R.D.
DIVRECHY, Louis
le 20 mars 2018
par R.D. ,
Michel Cordillot