DOUKHAN, Fernand

Né en 1913 - mort en 1996 - Instituteur - FA – SIA – MLNA – CNTF - SNI - Alger
lundi 12 mars 2007
par  R.D.
popularité : 12%

Fernand Doukhan qui habitait 6 rue Roussillon à Alger, était en 1939 membre du groupe local de la Solidarité Internationale Antifasciste (SIA). Lors du meting de commémoration du 1er mai, organisé en 1947 à l’université populaire (rue Negrier) il fut l’orateur de la CNTF aux cotés de M. Bernabeu (FIJL) et de Vicente Gomis (MLE). Membre du groupe d’Alger de la Fédération Anarchiste en 1948 et membre de la Commission d’éducation il collaborait au Libertaire. Figurant sur une liste de militants à surveiller, la police précisait qu’il était en contact avec Louis Louvet. A l’été 1949 il avait participé au camping libertaire tenu à l’île Sainte Marguerite (Alpes Maritimes) à l’auberge de jeunesse tenue par José et Renée Salamé. A partir de 1950 il était l’un des animateurs du Mouvement Libertaire Nord Africain (MLNA) dont en 1954 il devenait le secrétaire et adhérait à l’Internationale Communiste Libertaire (ICL) constituée autour de la FCL de G. Fontenis.


Sources : APpo BA 1900, rapport du 12 septembre 1948 // Notes D. Dupuy // G. Fontenis « L’autre communisme… », op. cit. // Solidaridad Obrera, Alger, année 1947 //


Brèves

3 octobre - IMPORTANT - CONTACT

Suite à un bug informatique, je n’ai reçu aucun des messages et/ou demandes d’informations depuis (...)

29 septembre - LES PRISONNIERS FANTOMES DE KARAGANDA : Républicains espagnols au goulag

Le premier numéro (juillet 2014) des Cahiers du centre toulousain de l’exil espagnol (CTDEE) (...)

17 mai - 24 AOUT 1944 : Les républicains espagnols de la Nueve entrent dans Paris

http://www.cazarabet.com/esi/temas/paris.htm

14 avril - BICENTENAIRE DE BAKOUNINE : Présentation du livre de M. Antonioli

Présentation du livre de Maurizio Antonioli Bakounine entre syndicalisme révolutionnaire et (...)

7 mars - 3 ROMANS DE LOUISE MICHEL

Dans la collection Louise Michel Oeuvres aux Presses universitaires de Lyon, présentés et annotés (...)