logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ANCELLE, Narcisse, Maxime
Fressenville (Somme)
Article mis en ligne le 8 mars 2016
dernière modification le 19 février 2017

par ps
logo imprimer

En juin 1888, lors du procès de Josph Ouin quivenait d’être condamné à 15 mois de prison, Narcisse Ancelle s’était avancé pour lui serrer la main et en criant "Courage camarade, Vive l’anarchie !", ce qui lui valut d’être condamné à 25 francs d’amende.

Comme une trentaine de compagnons de la région et suite à l’attentat de Vaillant, Narcisse Ancelle avait été l’objet le 1er janvier 1894 d’une perquisition où la police avait saisi 4 numéros du Père Peinard, 2 de La Révolte, les brochures Les hommes et les théories de l’anarchie de A. Hamon et Entre Paysans de Malatesta ainsi qu’une lettre venant d’un compagnon réfugié à Londres. Le 13 août 1894 il fut l’objet comme plusieurs compagnons du département d’une nouvelle perquisition.

P.S. :

Sources : Arc. Nat. F7/12507 , F7/12508 // La Révolte, 30 juin 1888 //


Dans la même rubrique

0 | 5

ANTONELLO, Rodolfo
le 9 novembre 2018
par R.D.
ASTRALDI, Silvio
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Valentino
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Jacques
le 3 mai 2018
par R.D.
APOLLONI, Ferdinando
le 3 mai 2018
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10