logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GOULLENCOURT
Jardinier - Beauvais (Oise) – Amiens (Somme)
Article mis en ligne le 17 février 2016
Dernière modification le 22 novembre 2018

par ps

Goullencourt, qui résidait 4 rue Sénefontaine à Beauvais, avait été le 7 mars 1894 l’objet d’une perquisition à l’issue de laquelle il avait été maintenu en état d’arrestation. Il fut par la suite vendeur à la criée du Père Peinard. En novembre 1893 il avait effectué une période de 28 jours de service à Laon.

En février 1898 il avait été arrêté à Amiens avec une dizaine de compagnons – dont Desprez, Pechin, Bordenave, Pasquet, Dumont, Morel, Segard, Lebrun, Warin, Carlier – après avoir déclenché une bagarre lors d’une conférence organisée par les catholiques. Fin février il fut condamné à 1 mois de prison et ses camarades à des peines de 2 mois à 15 jours.

Le dimanche 10 mars 1901, à l’occasion de la mi-carême à Amiens, accompagné notamment de Calazel et sa compagne A. Marcellin, Lemaire, Dubourguet, les frères Emilien et Camille Tarlier, Carpentier, Pépin et Péchin, Goullencourt avait parcouru les rues de la ville à bord d’un char représentant Le Capital écrasant le travail d’où étaient jetés des papillons multicolores portant les inscriptions " A Bas le capital, Ni maître, ni valet !", "A bas l’autorité, Vive l’anarchie ! ", "L’armée est l’école du crime", "La femme est l’égale de l’homme", "La propriété c’est le vol, A bas la propriété".


Dans la même rubrique

0 | 5

GOUY-PLACIER, Victor « MARCHAND »
le 25 janvier 2017
par R.D.
GOUY, Eugène
le 7 janvier 2017
par R.D.
GOUZIEN, Alain
le 1er juillet 2016
par ps ,
Guillaume Davranche
GOUBOT, Albert, Louis
le 6 janvier 2016
par ps
GOURDOUZE, Joseph, Arthur
le 7 octobre 2015
par ps