Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
VERNIER, Joseph
Né le 10 mai 1871 à Amplepuis (Rhône) - Garçon d’hôtel et de café - Roanne (Loire) – Bourges & Saint Amand (Cher)
Article mis en ligne le 3 janvier 2016
dernière modification le 19 février 2016

par Webmestre
logo imprimer

Joseph Vernier avait milité à Roanne où, en 1883, il avait été poursuivi pour vol avant d’être acquitté en raison de son jeune âge. Puis vers mai 1891 il était allé à Bourges où il fut hébergé par Voisin le principal responsable du mouvement anarchiste dans le Cher. Employé à l’hôtel Jacques Cœur, il fut licencié pour « indélicatesse » et se fit embaucher au Café Français avant d’aller à Saint Amand où il travaillait comme garçon de salle à l’Hôtel de la poste. Selon la police il tentait constamment de convertir à l’anarchisme les employés avec lesquels il travaillait et se rendait fréquemment à Farges en Septaine où il «  entretenait des relations avec les anarchistes de la commune  ». Fin avril 1892, préventivement à la manifestation du 1er mai et comme de nombreux compagnons, il fut arrêté et poursuivi pour « association de malfaiteurs » avant de bénéficier d’un non-lieu et d’être laissé en liberté, la police n’ayant rien trouvé lors de la perquisition effectuée à son domicile. Toutefois la police pensait qu’il était insoumis au service militaire.

P.S. :

Sources : Le Père Peinard, année 1892 // Arc. Nat. BB 186451, F7/12507 // Le Temps, 27 avril 1892 // AD Loire 1M528 //




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2