logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
TRACOL, Laurent
Né à Lyon le 18 mars 1872 - Forgeron ; négociant – France – Tenes (Algérie)
Article mis en ligne le 11 décembre 2015
Dernière modification le 26 juillet 2017

par ps

Laurent Tracol était arrivé en Algérie en 1887 et s’était installé à Tenes chez un de ses oncles, Pierre Tracol, âgé de 72 ans. Connu comme anarchiste il devint le responsable de la forge à la ferme de Tazrout appartenant à P. Regnier, le gendre d’Elisée Reclus qui y employait plusieurs anarchistes. Il semble qu’en 1889 il ait fait un séjour à Genève (Suisse).

Il fut arrêté, avec notamment Xixonnet, Cheitanov et Boifoux ( ?), lors d’une perquisition effectuée à la ferme en janvier 1894. La police avait saisi dans son local un recueil de chansons anarchistes (L’anarcho au populo, La Dynamite…etc). Il fut arrêté dans les circonstances suivantes : après la perquisition Cheitanov, Xixonnet, Boifoux (?), Tracol, un certain Lortal et Benouar ben Atoufi, tous employés à la ferme de P. Régnier, étaient venus porteurs d’un drapeau rouge, deux d’entre aux armés d’un gourdin, pour tenter de s’opposer à une nouvelle perquisition à la ferme d’André Reclus. Tracol fut relâché au bout de quelques heures tandis que les autres restaient en état d’arrestation. Au moment où les gendarmes les avaient emmenés, André Reclus avait crié "Vive l’anarchie !" ce qui lui avait valu un procès-verbal. Dans la foulée la police effectua une perquisition dans une autre ferme où se trouvait le compagnon Léonce Cotinaud chez qui fut saisie une abondante correspondance. Ils furent inculpés d’outrages à magistrat et transférés à Orléansville. Le 21 juin suivant il fut condamné à 2 francs d’amende.


Dans la même rubrique

0 | 5

TRACOL, Pierre
le 6 octobre 2018
par R.D.
TRESCOS, Jean
le 4 mars 2018
par R.D.
TRESSE « SPARTACUS »
le 19 novembre 2017
par R.D.
TREVINO MARILLO, Antonio
le 6 janvier 2017
par R.D.
TRAQUEN
le 25 novembre 2016
par R.D.