logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CODINA JUNCA (?), José
Né vers 1858 - fusillé le 21mai 1894 - Serrurier – Barcelone (Catalogne)
Article mis en ligne le 5 novembre 2015
Dernière modification le 19 novembre 2019

par ps

Militant anarchiste à Igualada (Barcelone) José Codina (dont le deuxième nom serait Junca) avait été accusé d’avoir fabriqué les bombes utilisées par Pallas lors de l’attentat de septembre 1893 contre le maréchal Martinez Campos. Passé en France, il fut arrêté à Saint Laurent de Cerdans - Ceret (Pyrénées Orientales) le 15 novembre après l’attentat de Salvador au théâtre du Liceo de Barcelone ; il avait alors déclaré se nommer Mariano Robinet et être venu en France chercher du travail. I avoua ensuite s’appeler Codina et avoir fui d’Espagne pour ne pas être envoyé au Maroc comme réserviste. Puis il fut transféré à Perpignan. Aucun mandat d’arrêt n’existant alors contre lui, libéré peu après, il retournait à Barcelone où il fut arrêté, torturé, condamné à mort le 2 mai 1894 avec Mariano Cerezuela, Jaime Logos, Manuel Archs, José Bernat et José Sabat. Il fut fusillé le 21 mai 1894 avec Joseph Bernat.

Dans une lettre adressée au journal El Corsario (La Corogne) quelques jours avant son exécution et reproduite par le Père Peinard et Le Libertaire, il avait décrit les tortures subies dans les cachots de Montjuich : « …J’ai déclaré tout ce qu’on a voulu. J’ai souffert le tourment de me promener continuellement, sans dormir et sans boire pendant huit jours, traînant des chaînes et ne mangeant que de la morue sèche. Le lendemain je fus jeté à la mer trois fois de suite, juste le temps nécessaire pour ne pas mourir, et les autres nuits, pendant quatre ou cinq heures chaque fois, on tordait mes organes sexuels jusqu’à ce que j’eusse déclaré être l’auteur de l’attentat du Liceo. Ce dernier tourment je l’ai souffert dans le cachot spécial du château de Montjuich..  »


Dans la même rubrique