AIGON, Charles, Jean

Né à Port de Bouc (Bouches-du-Rhône) le 10 janvier 1903 - mort le 4 février 1954 - Frappeur forgeron – Marseille (Bouches-du-Rhône)
dimanche 8 mars 2015
par  Thierry Bertrand, Webmestre
popularité : 4%

JPEG - 15.6 ko
Charles Aigon (à droite) vers 1920

Aîné d’une famille de trois enfants, Charles Aigon travaillait avec son père aux chantiers navals de la rue de Lyon à Marseille et demeurait avec lui, sa mère Lucie Dho et ses deux sœurs, au 22 rue Ferrari. La famille était arrivée à Marseille vers 1919, venant de La Ciotat où Charles Aigon avait travaillé aux Messageries maritimes. Au début des années 1920 il était l’un des militants les plus actifs du groupe de la Jeunesse anarchiste qui se réunissait au bar du Coq d’or, 63 allée des Capucines. Selon la police son père partageait également ses opinions anarchistes.

En 1921 il travaillait comme ouvrier frappeur forgeron à la Chaudronnerie du Midi, Avenue d’Arenc. Dans la nuit du 30 avril 1921, il fut surpris par des gardiens de la paix en train de coller sur les murs de l’Hôtel des postes avec Boissin et Arestein des affiches anarchistes intitulées Contre la guerre, contre le crime, signées " Union anarchiste-Groupe des jeunesses Anarchistes". Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Marseille pour « provocation de militaires à la désobéissance », il fut condamné le 2 juin à un mois de prison avec Arestein tandis que Boissin écopait de deux mois.

Au printemps 1923 il effectuait son service militaire au 24ème Bataillon de Chasseurs à Pieds à Villefranche-sur-Mer.

Charles Aigon est décédé à Marseille le 4 février 1954.


Sources : AD Marseille 4M/2422 = Notice de Thierry Bertrand in Maitron en ligne // APpo 940 432 art. 72 dossier 6730,Fonds de Moscou // Précisions de son fils (septembre 2015) //

Iconogr. : Famille Aigon.


Brèves

7 juillet - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)

3 août 2016 - 24 août 2016 HOMMAGE AUX COMPAGNONS ESPAGNOLS DE LA NUEVE (2è DB)

http://24-aout-1944.org/24-aout-1944-24-Aout-2016