logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
YELENSKY, Boris
Né le 17 février 1889 à Ekaterinodar (Russie) – mort le 18 juin 1974 - Ouvrier tapissier - Russie - Philadelphie (Pennsylvanie)– Chicago (Illinois) - Miami (Floride)
Article mis en ligne le 6 février 2015

par ps
logo imprimer
Boris Yelensky

Né dans une famille juive et fils d’un ouvrier casquettier installé à Novorossisk sur la Mer noire, Boris Yelensky, qui dès l’âge de 12 ans avait commencé à lire la propagande révolutionnaire, y avait participé à la révolution de 1905 et avait adhéré au groupe Socialiste révolutionnaire maximaliste.

Suite à la répression, il avait émigré aux Etats Unis en 1907 et s’était établi à Philadelphie où, notamment sous l’influence de Voltairine de Cleyre, Joseph Cohen et Saul Yanovsky, il devint anarchiste en 1909, intégrant le mouvement anarchiste juif, et adhéra à la Radical Library du cercle ouvrier local qui comptait environ 150 membres dont Mendel Bluestein, Bernard Shane, Sam Rothman et Simon Farber. Il adhérait également à l’Union des travailleurs russes. Avec le compagnon Morris Beresin il y fut également l’un des fondateurs de l’organisme d’entraide La croix rouge anarchiste.

En 1913 il déménageait à Chicago où en 1917 il devenait le secrétaire du groupe local de la Croix rouge anarchiste puis en juillet partait pour la Russie y participer à la révolution. Il y participait à Novorossiisk au contrôle ouvrier des usines et, tout en restant fidèle à l’anarchisme, était chargé par le gouvernement soviétique des liaisons d’une maison d’éditions.

Suite à la répression – il avait été arrêté à deux reprises - et au renforcement de la dictature bolchévique, il fut banni d’URSS en tant que citoyen américain en 1923 et revint aux Etats Unis à Chicago où il participait à l’organisation du groupe Free Society – dont faisaient notamment parie G. Maximoff, Maximiliano Olay et Irving Abrams - qui sera actif jusqu’en 1957 . Parallèlement il participait à la formation et l’organisation du Comité d’aide et soutien aux prisonniers politiques en URSS, qui en 1936 deviendra le Alexander Berkman Aid Fund et dont il assura le secrétariat. .

Il fut égalemnt l’éditeur du journal The Struggle for equality (Chicago) et contribua à éditer les livres de Maximoff The Guillotine at work , Constructive anarchism et sa biographie de Bakounine ainsi que plusieurs essais de Emma Goldamn, Voltairine de Cleyre et les mémoires en deux volumes de Sholem Schwartzbard entre autres.

En mai 1937 il fut l’un des organisateurs de l’hommage rendu au cimetière de Waldheim aux martyrs de Chicago pour le 50ème anniversaire de leur exécution. Pendant la guerre d’Espagne, il organisa , par l’intermédiaire notamment du compagnon espagnol Maximiliano Olay, l’aide financière au profit de la CNT-FAI.

Yelensky qui se définissait comme un anarchiste synthésiste proche de Voline, a collaboré à un très grand nombre de titres de la presse libertaire américaine dont Golos Truzhenika (Chicago, 1918-1927), Delo Truda Probuzhdenie (New York, 1940-1963) , Fraye arbeter shtime (New york, 1890-1977), Dos Fraye Vort, Industrial Worker (IWW), Freedom (New York, 1919) et The Match (Tucson, 1969-201 ?).

A la fin de sa vie il s’était retiré à Miami où il décédait d’un cancer le 18 juin 1974..

Œuvre : - In the struggle for equality (Chicago, A. Berkman aid fund, 1958).

P.S. :

Sources : P. Avrich “Anarchist voices…”, op. cit. //


Dans la même rubrique

0 | 5

YVETOT, Georges, Louis, François
le 29 avril 2017
par R.D. ,
Guillaume Davranche
YANEZ, Manuel
le 23 novembre 2014
par ps
YVON [HIVON, Pierre dit]
le 12 août 2014
par ps
YASHIMA, Shigeru
le 19 juin 2014
par ps
YUDELEVITCH
le 21 novembre 2013
par ps
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10