logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BORILLO, Vicente « VICENTET »
Né à Villareal (Castellon) vers 1907 – mort le 24 avril 1980 - Ouvrier soudeur – FAI – SIA - CNT – Barcelone (Catalogne) – Algérie – Toulouse (Haute Garonne)
Article mis en ligne le 4 février 2015

par ps
logo imprimer

C’est encore adolescent que Vicente Borillo avait émigré en Catalogne où il allait résider à Badalone (Barcelone) et adhérer au mouvement libertaire et à la CNT. Vers 1927 il était l’un des animateurs avec Juan Arqué Bover du Comité régional clandestin catalan de la CNT qui organisait la lutte contre la dictature de Primo de Rivera. Menacé par les pistoleros du syndicat libre, il dut à cette époque passer en France.

Revenu à Badalone lors de la proclamation de la République, il réorganisa immédiatement le syndicat CNT de la Construction et avec Antonio Leal se chargea de la légalisation de la CNT. Il entrait ensuite comme ouvrier soudeur à la CAMPSA où il allait déployer une grande activité militante jusqu’en 1939. Il fut à cette époque membre de la rédaction de La Colmena Obrera (Badalone, 1931-32) et collabora de 1930 à 1936 puis en 1937 à l’organe Union Petrolifera.

Passé en France lors de la Retirada avec sa compagne et leur jeune fils Mario, il fut interné dans divers camps. Après la Libération, il fut engagé comme soudeur dans une entreprise de recherches de gaz et pétrole et travailla jusqu’à sa retraite vers 1972 dans de nombreuses régions de France et notamment au Sahara.

Parallèlement il milita à la CNT de l’exil où il exerça de nombreux postes de responsabilités. En mai 1945 il avait participé au premier congrès tenu à Paris par le MLE-CNT en exil. Plus tard il fut à Toulouse membre du Secrétariat Intercontinental (SI) de la CNT et du Conseil national de la Solidarité Internationale antifasciste (SIA) et collabora aux divers titres de la presse de l’exil dont Solidaridad Obrera, Le Combat syndicaliste, Espoir où il tenait la rubrique De ayer y de hoy, et Terra Lliure.

Vicente Borillo Vicentet, qui en 1976 avait participé en Espagne à l’assemblée de Sans de reconstruction de la CNT, est décédé à Toulouse le 24 avril 1980. Il avait pour compagne Eulalia Blanco, née à Riotinto (Huelva) vers 1903 et décédée en février 1991.

P.S. :

Sources : M. Iñiguez « Enciclopedia…. », op. cit. // Espoir, Toulouse, 8 juin 1980//


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10