logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ANDRES CRESPO, Ramon
Né à Ricla (Saragosse) le 23 septembre 1905 - mort à Saragosse le 22 décembre 1980 - FAI -CNT - Saragosse (Aragon) & Mexique
Article mis en ligne le 8 novembre 2006
dernière modification le 16 février 2015

par R.D.
logo imprimer

C’est à l’âge de douze ans que Ramon Andres Crespo était aller habiter Saragosse où il avait commencé à militer dans le mouvement libertaire et fit partie avec Joaquin Ascaso Budria du groupe anarchiste Los inomables. En 1925, pour échapper à la répression, il s’était exilé en France où il était un actif militant.

Il regagnait l’Espagne après la proclamation de la République et était alors membre de la FAI et lié aux groupes d’action aux cotés de Joaquin Ascaso, Joaquin Aznar et autres militants proches de la ligne de la « gymnastique révolutionnaire » défendue par Juan Garcia Oliver et le groupe Los Solidarios. En septembre 1931, lors du congrès régional, il était le responsable de la FL de Saragosse et avait défendu des positions très antisyndicalistes. Il était arrêté en octobre 1931 pour une affaire de dépôt d’armes, puis de nouveau à Huesca en janvier 1932 et en mai pour détention d’explosifs. Le 2 juillet 1933 il représentait l’Aragon lors de la grande assemblée en faveur des prisonniers tenue à Madrid. Membre du comité révolutionnaire qui avait déclenché l’insurrection de décembre 1933 à Saragosse, il était ensuite emprisonné avec Buenaventura Durruti, Isaac Puente, Agusto Moises Alcrudo, Cipriano Mera... et ne sera libéré qu’en février 1936 lors de l’amnistie suivant la victoire du front populaire.

En juillet 1936, il fut un des rares militants à avoir une vision très claire de la situation : quand il vit que toute résistance devenait inutile, il s’échappait avec sa compagne, Maria Castañera (qui sera ultérieurement fusillée par les franquistes) et gagnait la zone républicaine. Il organisait le bataillon Aragon Confederal et combattait sur le front d’Aragon jusqu’en octobre 1937 où il était blessé près de Saragosse. Il s’installait ensuite dans la comarcale d’Alcaniz jusqu’à la fin de la guerre. Exilé en France il émigrait ensuite à Saint Domingue puis au Mexique où il continuait de militer.

En décembre 1973 il rentrait en Espagne, s’installait à Saragosse où il participait activement à la réorganisation de la CNT. Ramon Andres Crespo est mort dans cette ville le 22 décembre 1980.

P.S. :

Sources : M. Iñiguez "Enciclopedia...", , op. cit. // Espoir, Toulouse, 1er février 1981 //


Dans la même rubrique

0 | 5

AMIOT, Louis
le 6 décembre 2018
par R.D.
ANTONELLO, Rodolfo
le 9 novembre 2018
par R.D.
ASTRALDI, Silvio
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Valentino
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Jacques
le 3 mai 2018
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10