logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
AMADOR OBON, Antonio
Journaliste - CNT - Andalousie & Catalogne
Article mis en ligne le 6 novembre 2006
dernière modification le 11 novembre 2006

par R.D.
logo imprimer

Enfant Antonio Amador Obon avait fréquenté l’Ecole moderne de Francisco Ferrer.

Bon journaliste, il était membre de la rédaction de l’organe de la CNT, Solidaridad Obrera en 1916, année où il était détenu peu avant la grève générale de décembre. Il y a sans doute identité avec Antonio Amador qui en 1919 accompagnait Aquilino Medina lors d’une tournée de propagande dans la zone de Peñarroya (Cordoba) pour épauler le militant José Sanchez Rosa qui organisait les paysans de cette région où étaient publiés l’hebdomadaire Rumbo Nuevo (1921) et la bibliothèque Renovacion Proletaria.

En décembre 1919 il assistait comme délégué de Catalogne au Congrès de la CNT dit de La Comedia. Au printemps 1920, lors de l’interdiction de Solidaridad Obrera, il publiait une feuille clandestine où il dénonçait l’infrastructure des pistoleros du baron Koenig, ce qui lui vaudra d’être arrêté à Tarragone. Il était à nouveau arrêté avec Angel Pestaña après la démission de Martinez Anido. Cette même année 1920 il participait à un meeting à Reus aux cotés de Salvador Segui, Juan Garcia Oliver et H. Plaja. Le 30 novembre 1920 il était déporté au fort de La Mola à Mahon avec trente six autres militants de la CNT. C’est là qu’à travers une correspondance secrète il aurait rencontré la compagne qu’il épousera à sa libération en 1922. En août 1922 il était à Gijon comme délégué du Comité national de la CNT et directeur de Solidaridad Obrera.

Vers 1923 il était le rédacteur de Lucha Obrera publié après une nouvelle interdiction de la Soli.
En 1925-26 il faisait partie de la rédaction de El Escandalo avec entre autres Francisco Madrid et Angel Marsa. En 1929 il représentait l’Athénée de Barcelone avec le docteur Isaac Puente Amestoy au comité pour l’amnistie de Juan Bautista Acher Shum.

Antonio Amador Obon a collaboré à de très nombreux titres de la presse libertaire espagnole dont Generacion Consciente, Lucha Obrera, Solidaridad Obrera (Barcelone, Valence) et El Trabajo (Manresa, 1922-24).

Œuvres : - La repression a Barcelona (Ed . Vertice). – El caso (La novela ideal, Barcelone).- Los proscritos (La novela roja, Madrid, 1923).- El terror blanco en Barcelona (1920).

P.S. :

L. Ignacio pp. 124, 158, 219, 288// B. Porcel p.146// Diaz Moral p.270// S. Segui p. 75// J. Gomez Casas, Historia de la FAI, p. 73// Lola Iturbe p. 81// Cenit, n°244// M.Iñiguez, op. cit.//


Dans la même rubrique

0 | 5

ANTONELLO, Rodolfo
le 9 novembre 2018
par R.D.
ASTRALDI, Silvio
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Valentino
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Jacques
le 3 mai 2018
par R.D.
APOLLONI, Ferdinando
le 3 mai 2018
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10