logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BRANDONI, Antonia [née UNCINO]
Née le 24 avril 1902 à Castelplano (Italie) - Mercière – Italie – Nice (Alpes Maritimes)
Article mis en ligne le 5 mars 2014
Dernière modification le 11 octobre 2019

par ps

Antonia Uncino s’était mariée avec Ettore Brandoni qui au milieu des années 1930 était interné à l’asile d’aliénés d’Armentières. En 1937 elle tenait la mercerie Rose-Jeanne, 26 Boulevard Pierre Sola à Nice, qui aurait appartenu à son compagnon le militant anarchiste E. Vignoli qui avait été combattre en Espagne et, étant l’objet d’un arrêté d’expulsion de France, se trouvait alors en Tunisie. Selon la police Antonia Brandoni utilisait la mercerie comme contact pour les adhésions au groupe des Jeunesses anarchistes communistes (JAC) : elle « ne recevait personnellement aucune adhésion, mais acheminait les intéressés au siège de l’Union anarchiste, 70 rue Barbéris ». Elle participait également aux réunions tenues par la Solidarité internationale antifasciste (SIAà


Dans la même rubrique

0 | 5

BRIARD, Emile
le 3 janvier 2020
par R.D.
BROLA, Luisa
le 1er janvier 2020
par R.D.
BRUYN, J. L.
le 23 novembre 2019
par R.D.
BRETON, Jean [dit CONSTANT]
le 14 novembre 2019
par R.D. ,
Antony Lorry
BRAUD, Marie-Joseph
le 4 octobre 2019
par R.D.