logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GILLET, André
Né en 1900 - Ouvrier ajusteur ; chauffeur automobile – LICP – CGT - CGTU ( ?) – Angers (Maine et Loire)
Article mis en ligne le 22 janvier 2014
Dernière modification le 15 février 2014

par ps
André Gillet (juillet 1933)

André Gillet, lors de la Première Guerre mondiale, s’était engagé à l’âge de 17 ans et était revenu « avec la haine de l’armée et adepte du pacifisme révolutionnaire  ». En 1924 il fut, semble-t-il le secrétaire du syndicat CGTU des métaux.

Membre du groupe libertaire d’Angers, de la Libre Pensée et peut être d’une loge maçonnique, il était fiché au début des années 1930 par la police comme « communiste » comme tous les membres des groupes libertaires se revendiquant du communisme anarchiste.

Membre de la Ligue internationale des combattants de la paix (LICP), il fut le gérant en 1935 du Combat pour la paix, organe de la LICP du Maine-et-Loire. Selon sa fille il aurait été emprisonné pour des actions liées à des interruptions volontaires de grossesse. Ami des anarchistes Barat et Nobnnaud, il s’était remarié au moment du Front populaire en faveur duquel il s’était prononcé.

En 1939 il était le secrétaire du groupe anarchiste d’Angers. Vers 1940,prévenu que les occupants venaient l’arrêter, il s’était réfugié à Brain-sur-l’Authion (Maine et Loire). En février 1941il semble avoir été membre des syndicats des ouvriers et ouvrières des dépôts de pétrole d’Angers.