Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

CORREAS SANZ, Leoncio

Né à Barboles de Jalon (Saragosse) le 13 septembre 1912 — mort le 11 mars 1973 — MLE — CNT — Aragon — Le Havre (Seine-Maritime)
Article mis en ligne le 23 septembre 2011
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Leoncio Correas Sanz avait adhéré à la CNT dès son adolescence. Lors du coup d’État franquiste de juillet 1936, il était soldat et désertait pour gagner la zone républicaine. Exilé en France lors de la retirada il fut interné dans divers camps. Après la Libération il milita à la FL-CNT du Havre. Leoncio Correas Sanz est décédé à Argenteuil le 11 mars 1973 dans un accident d’automobile.


Dans la même rubrique

COURT, Jean Claude « JOSEPH »

le 10 juin 2024
par R.D. ,
Dominique Petit

COULON, Gérard

le 10 juin 2024
par R.D.

CORPAY, Joseph

le 20 mai 2024
par R.D.

COSTA PUJADES, Felix

le 26 avril 2024
par R.D.

CORNELLA CARLOS, Enrique

le 24 avril 2024
par R.D.