logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CORTI, Jules "RITTER"
Né en Italie vers 1857 - Ouvrier ébéniste & tapissier – France – Londres
Article mis en ligne le 12 août 2011
Dernière modification le 1er août 2016

par R.D.

Expulsé de France, Jules Corti dit Ritter s’était réfugié à Londres en 1892 avec sa femme et sa fille. Il y fréquentait au milieu des années 1890 les compagnons tailleurs Henri Bourdin, François Duprat et Clovis Sicard. En 1894 son nom figurait sur une liste d’anarchistes établie par la police des chemins de fer pour « surveillance spéciale aux frontières ». La police le soupçonnait alors de se livrer à "la fabrication de tubes en étain dont on ignore la destination mais qui pourraient bien servir à la confection de quelque engin de destruction". La police estimait aussi qu’il avait été le complice d’Emile Henry lors de l’attentat de la rue des Bons Enfants. Au printemps 1894 il aurait eu l’intention, selon la police, de partir pour l’Argentine ou pour la France. A l’automne il était toujours à Londres et soupçonné avec Mattaini de se livrer à des essais d’engins explosifs. Lors d’un de ces essais il se serait brûlé tout le dessus de la main gauche. En décembre 1894, comme plusieurs autres compagnons - dont H. Dupont et Rozier - il fut l’objet d’une perquisition qui ne donna aucun résultat. Il fut par la suite suspecté de faire de la fausse monnaie.

Le 15 décembre 1894 il avait été l’objet d’un arrêté d’expulsion de France à lui "notifier en cas de découverte".


Dans la même rubrique

0 | 5

COSTE, Michèle
le 1er septembre 2021
par R.D.
COSTA, Pedro
le 1er septembre 2021
par R.D.
COSSITO, Teresa
le 1er septembre 2021
par R.D.
COSCOLLA PUIG, Juan
le 1er septembre 2021
par R.D.
COTTE, Célestin
le 11 juillet 2021
par R.D.