Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
COSTE, Gérard
Né en 1953 – mort le 9 mars 2024 - Postier - FA – AL – CFDT – SUD PTT – Paris
Article mis en ligne le 17 mars 2024
dernière modification le 11 avril 2024

par R.D.
Gérard Coste

Après Mai 68, Gérard Coste avait participé au mouvement lycéen en région parisienne. Entré aux PTT en 1972, il participait ensuite aux luttes pour le Larzac, et à la grande grève des PTT en 1974. Il avait alors adhéré à la Fédération anarchiste et collabora sans doute au bulletin Gestion Directe (au moins 11 numéros de novembre 1973 à décembre 1975, puis 8 numéros de janvier 1977 à septembre 1983) édité par les postiers de la FA et dont le responsable était Gérard Arroues.

En opposition au recentrage de la CFDT, il tenta sans succès à cette époque de fonder un groupe autonome d’entreprise puis en 1978 quitta la CFDT. Après avoir travaillé plusieurs années dans le Cantal et en Charente, il revenait à Paris en 1986 à la recette principale du Louvre. Il ne tardait pas à entrer en contact avec les postiers de l’UTCL – entre autres Patrice Spadoni, Martine Donio, Thierry Renard, Patrick Velard – qui publiaient le bulletin Le Postier affranchi (1987-1989), puis s’intégrait à l’opposition interne à la CFDT.

En novembre 1988, après l’exclusion de la CFDT des syndicats franciliens des PTT, il fut l’un des cofondateurs de SUD- PTT et à cette même époque quitta la FA. Dans les années 1990 il s’impliqua activement aux luttes des sans papiers, des sans logis et dans les marches contre le chômage (1997 et 1999).

En 2003 il adhéra à Alternative libertaire et participa à plusieurs de ses congrès (2004, 2008, 2012). En 2006, il intervint dans l’événement organisé par AL pour les 100 ans de la Charte d’Amiens. En 2007, il contribuait aux « Tables rondes syndicalistes » du mensuel Alternative libertaire.

Dans les années 2000, il s’était investi dans l’animation du Centre d’études et de formation interprofessionnelle Solidaires où il intervenait le plus souvent sur l’histoire du mouvement ouvrier.
Puis en raison de son état de santé, il avait dû se mettre en retrait du militantisme tout en gardant les contacts avec ses camarades. Gérard Coste est décédé le 9 mars 2024.

Dans quelques lignes d’hommage, Patrice Spadoni soulignait la « sympathie qui se dégageait de lui, un militant très engagé mais pas du tout sectaire, très ouvert à la discussion, et par-dessus tout, très humain, très gentil, avec un humour permanent, caustique mais sans aucune méchanceté ».


Dans la même rubrique

COURTY
le 11 février 2024
par R.D.
COTE, Jean
le 2 février 2024
par R.D.
COUILLARD, Théophile, Auguste « GAMBETTA »
le 10 décembre 2023
par R.D.
COUGOUL, Joseph
le 10 décembre 2023
par R.D.
CORRIVI, Libero
le 30 août 2023
par R.D.