Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CORTES CANTO, Enrique Francisco
Né à Alcoy le 6 août 1915 – mort en 1983 - Menuisier ou ébéniste – CNT - Alcoy (Alicante) – Carcassonne (Aude)
Article mis en ligne le 25 août 2023
dernière modification le 22 février 2024

par Guillem Llin Llopis, R.D.
Enrique Cirtes Canto, fiche enregistrement Mauthausen (Archives Arorelsen)

Enrique Cortes Canto avait commencé à travaillé très jeune comme menuisier ou ébéniste et avait adhéré à la CNT d’Alcoy. Pendant la guerre civile il fut mobilisé dans la 26e Division (Colonne Durruti) où il fut sergent de la 120e Brigade Mixte, puis lieutenant dans une unité de l’armée républicaine.
Il passait en France le 9 février 1939 lors de la Retirada et fut interné dans divers camps avant d’être enrôlé dans la 24e Compagnie de travailleurs étrangers (CTE) pour aller travailler aux fortifications de la Ligne Maginot. Le 21 juin 1940, lors de la percée allemande, il fut fait prisonnier à Granges sur Vologne (Vosges) et interné au Frontstalag 140 à Belfort (matricule 7444) puis, le 16 février 1941, transféré au Frontstalag 141 à Vesoul. Le 26 février suivant il était pris en charge par la Gestapo et transféré au Stalag V-C à Wildbeeg d’où il était déporté le 7 juin au camp de concentration de Mauthausen (matricule 5126) où il fit partie du Kommando Steyr et parviendra à survivre jusqu’à la libération de mai 1945.
Rapatrié en France le 28 mai 1945, il fixa lors sa résidence à Carcassonne où en février 1950 il obtint du gouvernement français la reconnaissance de déporté politique.

Enrique Cortes Canto est décédé à Carcassonne en 1983.


Dans la même rubrique

COSTE, Gérard
le 17 mars 2024
par R.D.
COURTY
le 11 février 2024
par R.D.
COTE, Jean
le 2 février 2024
par R.D.
COUILLARD, Théophile, Auguste « GAMBETTA »
le 10 décembre 2023
par R.D.
COUGOUL, Joseph
le 10 décembre 2023
par R.D.