Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

CORNET, Henri

Né le 28 décembre 1859 à Libin –Saint Hubert (Belgique) — Forgerron — Belgique — Revin (Ardennes)
Article mis en ligne le 3 juin 2021
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

En 1892, HenriCornet qui était marié et père de deux enfants, vivait maritalement avec Marie Diseur (veuve Dromzee) et travaillait comme forgeron chez Houzelot à Revin où le couple vivait dans le quartier de la Bouverie. C’est chez eux que Fortuné Henry, début octobre 18992 avait logé lors d’ue tournée de coférences, ce qui lui avait valu d’êtrer expulsé de France le 23 janvier 1893. Début novembre 1893 il avait été autorisé à rentrer en France, mais servait alors d’indicateur au commissaire de police. Le 21 novembre 1893 sa compagne Marie Diseur était l’objet, comme une dizaine d’autres militants, d’une perquisition à Revin.
Dans son rapport au Préfet le commissaire précisait que lors de la perquisition, “l’indicateur Cornet, m’a informé que le nommé Moray, anarchiste expulsé de france, devait se trouver actuellement à Hiraumont, écart de Rocroi, chez les nommés Balle et Romans, tous deux anarchistes et correspondants du Père Peinard.


Dans la même rubrique

COURT, Jean Claude « JOSEPH »

le 10 juin 2024
par R.D. ,
Dominique Petit

COULON, Gérard

le 10 juin 2024
par R.D.

CORPAY, Joseph

le 20 mai 2024
par R.D.

COSTA PUJADES, Felix

le 26 avril 2024
par R.D.

CORNELLA CARLOS, Enrique

le 24 avril 2024
par R.D.