Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ANGONIN, Élie, Xavier, Paul
Né le 16 août 1900 à Dôle (Jura) — mort le 10 décembre 1982 — Menuisier ; Ingénieur — Représentant de commerce — AFA — PCF — CGT — Paris 12 — Montpellier & Sète (Hérault) — Marseille (Bouches-du-Rhône) — Oran & Alger
Article mis en ligne le 8 avril 2007
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.
Elie Angonin

Élie Angonin, né de père inconnu et de Céline Angonin, fit des études aux Arts et Métiers et était ingénieur dans les transports de la région parisienne.
Après son service militaire (1918-1921), il demeurait en 1921 28 rue de Chalons (XII-) et était déjà militant anarchiste. Secrétaire du groupe anarchiste du XIIe arrondissement et avait alors pour compagne Isabelle Allin dite La Bournec (voir ce nom).
Le 24 octobre 1922 il était parti à Marseille où il avait été arrêté le 30.
Il fut condamné à un ans de prison et 5 ans d’interdiction de séjour le 15 janvier 1923 pour falsification de traites en faveur du mouvement anarchiste. Il avait été interné à la prison de Fresnes. Il avait été inscrit au Carnet B de la Seine le 9 janvier 1923.

Après sa sortie de prison le 5 août 1924 (?), il alla à Cette (Hérault) où il habitait 10 rue du Pont Neuf où il partageait "un logement des plus médiocres (une chambre et une cuisine) " avec le frère de sa mère Marcel Guillon (né à Dôle le 29 juin 1905), Edouard Luna (né à Azrew, Oran, le 22 mai 1899) et Antoinette Luna (née à Mascara le 17 novembre 1894) et en mars lançait un appel dans Le Libertaire pour constituer une Fédération anarchiste de la région sud-ouest.

En septembre 1924 il était à Leysin (Suisse) avec Edouard et Antoinette Luna et dont il:s furent expulsés le 21 avril 1925 pour "propagande communiste".

Il s’insatalla ultérieurement à Montpellier à la Villa Marie-Eugène, Plan des Quatre Seigneurs. En 1928 il était militant de l’Association des Fédéralistes Anarchistes (AFA) de Montpellier et collaborait à son organe La Voix Libertaire (Limoges, 1929-1939).

En 1930, représentant de commerce, il était le secrétaire du groupe d’action anarchiste de Marseille et en avril, à l’occasion du centenaire de la conquête de l’Algérie, devait tenir à Toulon une conférence sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, conférence qui se tint fin mai et fit présidée par Elie Simon, Bertrand et Charles Alerini du groupe La Jeunesse libre. A Marseille, le 22 novembre 1931, il fut avec Le Pen l’un des orateurs au meeting tenu par le Comité de défense sociale à la Bourse du Travail pour empêcher l’extradition des camarades Ouzounov, Boian et Stefanov condamnés à mort en Bulgarie.
A cette même époque il déclarait la francmaçonnerie comme “une institution contraire à l’esprit libre, néfaste aux individus en puissance de libération et comme un obstacle foncier pour la lutte révolutionnaire” (cf. Le Libertaire, 28 février 1931).

Il collaborait à cette époque au bulletin Le Réfractaire (Paris, 13 numéros d’octobre 1927 à décembre 1932) organe de la Ligue des réfractaires à toutes guerres ainsi qu’à La Revue anarchiste (Paris, 25 numéros de décembre 1929 à avril 1936) dont l’un des responsables était F. Fortin et qui n’était liée à aucune organisation.

Du 30 juillet au 30 septembre 1934, il fut employé comme croupier — il avait suivi les cours de l’école de la roulette à Paris — au Casino du Grand Cercle d’Aix-les-Bains (Savoie) où selon l’enquête du commissaire spécial chargé de la surveillance de cet établissement "l’attitude de cet employé a été correcte".

En juillet 1935, il quitta Montpellier où il ft rayé du Carnet B de l’Hérault, et s’installa en Seine-et-Oise à Draveil où il fut immédiatement inscrit au Carnet B de la Seine-et-Oise.

Élie Angonin habita ensuite Oran (Algérie) où il adhéra au Parti communiste et devint l’un des responsables de la CGT (Voir sa notice complète dans le Maitron).

Elie Angonin est décédé à Paris XX le 10 décembre 1982.


Dans la même rubrique

AUGUSTO, Diamantino
le 24 juin 2024
par R.D.
AUDO
le 24 juin 2024
par R.D.
AUBRY, Marie « ANDREE » [née LATINAUD]
le 24 juin 2024
par R.D.
AUBRECHT, Vilem
le 24 juin 2024
par R.D.
ASPEL CASADEMONT, Bartolome
le 24 juin 2024
par R.D.