Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BRIENS, François, Jean Marie “BERNARD”
Né le 30 septembre 1863 à Plérin (Côtes-du-Nord) — tué le 1er octobre 1894 — Menuisier — Paris
Article mis en ligne le 21 février 2007
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Membre de l’Union syndicale de l’ameublement, François Briens diffusait son organe Le Pot à Colle (Bagnolet, 1er mai 1891 au 26 mars 1892) fondé par Lucien Guérineau “avec une vingtaine de compagnons du Faubourg Saint-Antoine”. Dans ses souvenirs, L. Guérineau écrivait : “Nos vendeurs ne prélevaient aucun bénéfice et apportaient intégralement le produit de leur recette…un soir en nous donnant sa recette qui était très forte, [Briens] s’excusait d’en avoir pris quelques sous pour boire une chopine. Ce bon et probe François ne vivait que pour propager nos convictions libertaires.

François Briens avait été condamné à Troyes, avec Placide Catineau, en février 1894 aux travaux forcés à perpétuité pour "fabrication de fausse monnaie". Le 1er octobre 1894 à Cayenne, où il avait le matricule 26474, il était mortellment blessé par le surveillant Mosca. Cet assassinat allait déclencher aux iles du Salut une révolte où allaient être tués plusieurs militants anarchistes dont Charles Simon Biscuit et le surveillant Mosca.


Dans la même rubrique

BROWN, Rita
le 10 juillet 2024
par R.D.
BRUNEAU, Amédée, Jean Baptiste
le 21 juin 2024
par R.D. ,
Dominique Petit
BRULE, Henri, Georges
le 21 juin 2024
par R.D.
BROSSARD, Georges
le 21 juin 2024
par R.D.
BRISSET, René, Charles
le 21 juin 2024
par R.D.