Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ARTIGAS NILO, Maria, Asuncion “MARY”
Née le 26 mars 1951 à Montevideo — disparue en 1978 — Etudiante — ROE — Montevideo (Uruguay) — Buenos Aires (Argentine)
Article mis en ligne le 20 juin 2013
dernière modification le 12 juillet 2024

par ps

Etudiante en médecine, Maria Artigas Nilo Mary s’était intégrée au début des années 1970 à l’organisation Resistencia Obrero Estudiantil (ROE) où elle fit la connaissance de son compagnon Alfredo Moyano Santander Fredy. La ROE était un mouvement large animé par la Fédération anarchiste Uruguayenne pour luter contre la dictature.

Pour échapper à la répression Maria Artigas et son compagnon étaient passés à Buenos Aires le 22 décembre 1973. Elle y poursuivit ses études à la faculté de médecine tandis qu’Alfredo travaillait comme peintre en bâtiment. En 1975, opposés à la formation du Parti de la Volonté du Peuple (PVP) fondée en juillet, ils cherchèrent alors le contact avec le MLN (Tupamaros). L’année suivante elle fut arrêtée avec son compagnon et la mère de ce dernier et fut interrogée pendant 3 ou 4 jours dans un centre de détention, notamment par un militaire uruguayen, avant d’être relâchés.

Le 30 décembre 1977 dans le cadre du plan Condor, alors qu’ils avaient le statut de réfugiés des nations Unies, tous deux étaient enlevés à leur domicile de Berazategui (Buenos Aires) dans une Ford Falcon tandis qu’un camion et des hommes armés venaient quelques heures plus tard charger tous les biens du couple en avertissant les voisins de se taire. Maria Artigas, qui au moment de l’enlèvement était enceinte, fut aperçue par plusieurs autres prisonnières dans les centres de détention clandestins du « secteur B » (Banfieldy Quilmes). Le 25 août 1978 elle donnait naissance au centre de détention de Pozo de Banfield à sa fille Maria Victoria qui lui fut immédiatement retirée pour être sans doute « adoptée » par une famille de policiers ou militaires argentins comme de nombreux autres bébés de prisonniers politiques.

Maria Artigas fut vraisemblablement transférée du centre le 12 octobre 1978 et ne reparut jamais.


Dans la même rubrique

AUGUSTO, Diamantino
le 24 juin 2024
par R.D.
AUDO
le 24 juin 2024
par R.D.
AUBRY, Marie « ANDREE » [née LATINAUD]
le 24 juin 2024
par R.D.
AUBRECHT, Vilem
le 24 juin 2024
par R.D.
ASPEL CASADEMONT, Bartolome
le 24 juin 2024
par R.D.