Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

ATIENZA, Honorato

Né à Mazarron (Murcie) — MLE — CNT — Espagne — Nimes (Gard)
Article mis en ligne le 22 octobre 2012
dernière modification le 15 juillet 2024

par R.D.

Lors de son service militaire à Cartagène en 1934, Honorato Atienza avait abattu un colonel responsable de la répression anti ouvrière et avait été condamné en novembre à la peine de mort, peine ensuite commuée en 30 ans de prison. Libéré par la CNT le 19 juillet 1936, il fut pendant la guerre commissaire dans la 1ere Compagnie du 475e Bataillon sur le front de l’Ebre.

Passé en France lors de la retirada il fut intyerné au camp de Saint-Cyprien où il fit partie du comité CNT du camp et où il s’opposa très violemment à Corbella qui, avec Fornells du Parti Syndicaliste, tentait de faire rentrer volontairement en Espagne des militants pour y travailler avec les syndicats verticaux. En 1942 il abattait à Nîmes un gendarme qui tentait de l’arrêter. Condamné à une lourde peine de prison, il restera interné 12 ans puis rentrera en Espagne


Dans la même rubrique

AUGUSTO, Diamantino

le 24 juin 2024
par R.D.

AUDO

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRY, Marie « ANDREE » [née LATINAUD]

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRECHT, Vilem

le 24 juin 2024
par R.D.

ASPEL CASADEMONT, Bartolome

le 24 juin 2024
par R.D.