logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CHAVINIER, Jacques, Eugène
Né le 27 février 1868 à Paeis XX - Employé de commerce - Agen (Lot et Garonne)
Article mis en ligne le 31 mai 2011
Dernière modification le 14 avril 2020

par R.D.

Eugène Chavinier (parfois orthographié Chavignier) , qui résidait 17 Cours Voltaire puis 25 rue Raspail, était membre en 1890 du groupe anarchiste d’Agen qui en avril de l’année suivante publia la brochure Exemple de fonctionnement de la société anarchiste : le groupe d’Agen dont il serait l’un des rédacteurs. Titulaire du Brevet, il avait songé un temps à demander un poste d’instituteur avant de travailler, au milieu des années 1890, comme employé chez un droguiste, puis comme comptable chez un marchand de fruits et légumes. Il était marié et père d’un enfant né en 1891.

Alors qu’il était le comptable d’un droguiste, il semblait s’occuper de la correspondance avec les divers journaux anarchistes,tâche à laquelle il était aisé par Louis Murat, voyageur de commerce pour la même maison. Il répartissait ensuite les journaux notamment à Blouin qui tenant un kiosque à journaux.

En 1891 il était l’un des animateurs du syndicat du commerce (52 adhérents) affilié à la Bourse du travail dont le secrétaire était Eloi Agry et dont faisaient également partie les compagnons Murat, Jarry et Labeille.

Il est sans doute l’auteur de la brochure Exemple de fonctionnement de la société anarchiste publiée par le groupe d’Agen en 1891.

Le 5 mai 1892, suite à l’arrestation à Nice du compagnon italien Romeo Bocchi avec lequel il était en contact, il fut l’objet d’une perquisition au cours de laquelle furent saisis une collection de La Révolte à laquelle il était abonné, divers exemplaires de L’Agitateur, Le Pot à Colle, Le Rotschild, diverses brochures, plusieurs exemplaires d’un placard sur les élections de 1891 et une liste de noms recopiés de journaux anarchistes .

Considéré comme le correspondant local du Père Peinard, il fut l’objet d’une nouvelle perquisition le 14 mai 1892, suite aux poursuites engagées contre E. Pouget. Le marchand de journaux, M. Blouin auquel il faisait envoyer des exemplaires du journal et dont il collectait les produits de la vente, fut également perquisitionné ainsi qu’un abonné au journal. Selon la police, il était à cette époque l’un des animateurs, avec notamment Palazot, du groupe anarchiste local qui comptait une quarantaine de membres et où il était chargé avec Murat de la correspondance avec les divers journaux anarchistes.

En 1897, avec notamment Blouin, il relançait les activités du groupe d’Agen et organisait diverses conférences


Dans la même rubrique

0 | 5

CHAUBET, Jean, Marcel
le 11 mai 2020
par R.D.
CHATIN, Emilien, Raymond
le 11 mai 2020
par R.D.
CHAVEZ , Tomasa
le 8 janvier 2020
par R.D.
CHAMBON, Joseph, Aimé
le 8 janvier 2020
par R.D.
CHAFLAJO, Manuela
le 8 janvier 2020
par R.D.