logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
UEMURA Taimon « TAI »
Né le 6 août 1903 à Omura (Nara) – mort le 1er juillet 1959 - Instituteur ; journaliste ; journalier ; écrivain - Séoul (Corée) - Tokyo
Article mis en ligne le 30 avril 2010
Dernière modification le 19 novembre 2013

par R.D.

Après avoir abandonné ses études en cinquième année de l’école secondaitre, Taimon Uemura était devenu instituteur suppléant de l’école primaire du village de Ryumon, département de Nara. Parallélement et afin de devenir bonze il suivait les cours d’une école bouddhiste et fut nommé responsable du temple de Ryumon.

En 1927, renonçant à l’enseignement et à la pratique religieuse, il partait pour la Corée où il allait travailler comme journaliste dans diverses revues et journaux. Amateur de poésie il publia ses œuvres dans dans plusieurs périodiques anarchistes dont Mujun (Contradictions) et Dando (Trajectoire).

En mai 1930 il terournait au Japon où il allait travailler comme journalier et participer au mouvement anarchiste. En 1932 il fut le co-fondateur avec Kiyoshi Akiyama de la Ligue pour une culture de libération ( Kaiho Bunka renmei) de tendance anarchiste et l’éditeur de son organe Kaiho Bunka (Culture de libération). Il fut également le responsable de la nouvelle série de la revue Dando (Trajectoire) qui reprit en septembre 1932.

Afin d’élargir le mouvement cilturel au mouvement ouvrier de tendance anarchiste, il réorganisa la Ligue en 1933, avec entre autres K. Akiyama, Tozabiro Ono et Jun Okamoto, au niveau national et assuma la rédaction d’un nouvel organe Bungaki Tsushin (Nouvelles littéraires). Puis en décembre 1933, alors que le fascisme gagnait tout le pays, il fondait avec Hisao Aizawa et Toshio Futami La Ligue japonaise des anarchistes communistes (Nihon museifu kyosanshugisha renmei) qui, en janvier 1934, fut rebaptisé Parti anarchiste communiste japonais (Nihon museifu kyosan to) dont il fut élu président.

A partir d’octobre 1935, et suite à plusieurs expropriations de banques et d’actions illégales, une répression sévère toucha le mouvement anarchiste (affaire du Parti communiste anarchiste). Taimon Uemura fut condamné en 1939 à six ans de prison et incarcéré à la prison Toyotama de Tokyo. Il fut remis en liberté provisoire en 1943.

Après la seconde guerre mondiale, T. Uemura adhéra à la Ligue anarchiste (Anakisuto renmei) et à la Société littéraire du nouveau Japon. Publiant romans, poésies et essais, il poursuivit son militantisme jusqu’’à son décès survenu le 1er juillet 1959.

Dans certains journaux anarchistes il apparait parfois sous le nom de Tei Nemura.

Œuvres : - L’Etranger (roman interdit, 1932) ; - Au cœur de l’amour et de la haine (1947) ; - Poésie et anarchisme (1958).


Dans la même rubrique

0 | 5

UBERTI, Federico
le 12 août 2019
par R.D.
ULLDEMOLINS, Trinidad
le 13 juillet 2019
par R.D.
USON ARA, Gregorio
le 5 février 2019
par R.D.
URBAN CARACHAU, Manuel
le 20 janvier 2019
par R.D.
URBAN, Joseph
le 21 mai 2018
par R.D.