Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GARCIA VINAS, José
Né à Malaga le 3 décembre 1848 - mort le 7 septembre 1931 - Médecin - AIDS - AIT - Barcelone (Catalogne) - Malaga (Andalousie) – Melilla (Maroc)
Article mis en ligne le 5 juillet 2007
dernière modification le 7 septembre 2023

par R.D.

Etudiant en médecine à Barcelone, José Garcia Viñas avait fait partie dès le début du noyau internationaliste formé par Giuseppe Fanelli. Membre fondateur en avril 1870 du groupe de Barcelone de l’Alliance Internationale pour la Démocratie Socialiste (AIDS) fondée par Bakounine en 1864, il participa au congrès ouvrier de 1870 où il fut le délégué de El Arahal et fut très actif dans diverses commissions. Il participa également comme délégué de Barcelone au fameux congrès de Cordoba (1872-73) où il fit partie de la Commission sur la presse. Après la proclamation de la République fédérale, il signa le 11 juin 1873 un manifeste en faveur du municipalisme libre : lors de l’insurrection fédéraliste de juin 1873 il s’était emparé avec Brousse de l’Hotel de ville de Barcelone qui avait été occupé plusieurs jours.

Il fut l’un des délégués espagnols aux congrès internationaux de Genève (1873) — où il défendit des thèses radicales et le principe de la grève générale insurrectionnelle—, de Berne (1876) et de Verviers (1877). Membre du Conseil fédéral en 1875 et en 1877-80, José Garcia Viñas cessa de militer en 1880 pour deux raisons semble-t-il : des désaccords idéologiques avec Fargas et José Llunas qui défendaient des tactiques légalistes et des principes collectivistes et d’autre part pour le relatif isolement dans lequel on le tenait pour ne pas avoir “les mains caleuses”. Il continua toutefois de garder le contact et de l’intéret pour le mouvement. Après avoir arrété de militer il s’installait à Malaga, puis à partir de 1902 à Melilla (Maroc) où il exerçait comme médecin et d’où en 1929 il entretenait une correspondance avec Max Nettlau. En 1931, vu le très grand prestige dont il était l’objet dans les milieux ouvriers, le groupe socialiste de Melilla l’avait inscrit au nombre de ses conseillers. José Garcia Viñas est décédé le 7 septembre 1931 à Melilla où il a été enterré civilement.

Son rôle avait été très important dans les années 1870 où on l’avait parfois surnommé “Le dictateur du conseil fédéral", "l’Anarchiste autocrate”. Ami de Bakounine et de Kropotkine — ce dernier avait vécu chez lui à Barcelone — il avait également été le directeur des revues La Federación (Barcelone, 1869-1874) et La Revista social (1872-1884) et avait été le traducteur espagnol de plusieurs textes de James Guillaume. Plus anarchiste que syndicaliste, il défendait les tactiques insurrectionnelles et illégales et voyait dans le syndicalisme une porte ouverte vers le réformisme.


Dans la même rubrique

GARDIAN, Henri
le 31 janvier 2024
par R.D.
GARCIA REYES, Alfonso « Mateo ALFONSO »
le 9 octobre 2023
par R.D.
GARCIA ALAPONT, Ramon
le 7 juin 2023
par R.D.
GARCIA GIMENEZ, Antonio
le 2 février 2023
par R.D.
GARCIA, Teodosio
le 20 décembre 2022
par R.D.