Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site

ANDRE Julien, Joseph

Né à Salernes (Var) le 17 septembre 1874 — mort le 23 octobre 1953 — Chaudronnier en fer — CGT — Toulon (Var)
Article mis en ligne le 6 novembre 2023
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Fils du serrurier Marius André et de Clémentine Espitalier, Julien André (parfois André Julien) était depuis juin 1898 ouvrier à l’arsenal maritime de Toulon où il avait fait son service militaire. Le 27 août 1907 il avait été condamné à 2 mois de prison pour “injures publiques à témoin en raison de sa déposition”. Selon la police il avait la réputation “d’un individu méchant et de caractère très violent”. Dans les années 1910 il était membre de la commission des fêtes du syndicat des travailleurs du port. Il s’était marié à Toulon en 1909 avec Aglaé Soleillet.

En janvier 1918 il avait été élu trésorier adjoint de la commission administrative du syndicat.

En janvier 1919, il aurait participé selon la police à une réunion secrète du syndicat du port où il aurait averti que le commissaire spécial préparait des perquisitions contre des militants syndicalistes et certains militants socialistes

Réélu à la Commission administrative en juillet 1919 et en mars 1920 il était classé comme “révolutionnaire de tendance anarchiste”. Suite à la grève de mai 1920, il fut révoqué le 10 mai 1920. Il anima ensuite le comité d’action pour la réintégration des révoqués.

En 1924 il travaillait pour la Société des Grands Travaux et était alors divorcé.
Suite à une loi d’amnistie, il fut réintégré à l’arsenal le 11 mai 1925 et y travailla jusqu’à sa mise à la retraite en novembre 1928.

Julien André est décédé à Villecroze (Var) le 23 octobre 1953.


Dans la même rubrique

AUGUSTO, Diamantino

le 24 juin 2024
par R.D.

AUDO

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRY, Marie « ANDREE » [née LATINAUD]

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRECHT, Vilem

le 24 juin 2024
par R.D.

ASPEL CASADEMONT, Bartolome

le 24 juin 2024
par R.D.