Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ORTIZ PEREZ, Francisco
Né à Alora (Malaga) le 27 novembre 1911 – mort le 25 février 1981 - MLE – CNT – Malaga (Andalousie) – Annecy (Haute-Savoie)
Article mis en ligne le 17 février 2015
dernière modification le 22 février 2024

par ps

Après avoir participé à la guerre et la révolution en Espagne, Francisco Ortiz Perez était passé en France lors de la Retirada. Interné dans divers camps il fut ensuite envoyé dans une compagnie de travailleurs étrangers pour des travaux sur la ligne Maginot. Il parvint alors à éviter d’être capturé lors de l’offensive allemande du printemps 1940. Il gagna ultérieurement la Haute-Savoie et sous le nom de Lieutenant Michel il s’intégra en juin 1943 à la Résistance et s’occupa de regrouper les travailleurs espagnols menacés par le STO et de les organiser en unités combattantes. Il prit alors part à diverses embuscades et sabotages dans les zones de Thorens, Thones et Sarraval. Le 2 février 1944, avec 80 de ses camarades espagnols, il avait alors rejoint le maquis du plateau des Glières où fut constituée la section Ebro dont il fut nommé adjoint du capitaine Antonio. Lors de l’offensive allemande du printemps 1944 contre les Glières, il parvint à se cacher au sommet d’un arbre puis de nuit à franchir les lignes allemandes.

Dès la Libération il fut l’un des responsables de la CNT à Annecy et en 1951 était le secrétaire à la coordination du Comité régional Rhône-Alpes, ce qui lui valut d’être arrêté lors de l’affaire du fourgon postal de Lyon. Il fut à de nombreuses reprises délégué aux plenums et congrès de la CNT, notamment au congrès de réunification en 1961 à Limoges.

Après la mort de franco il rentrait à Malaga et allait désormais partager sa vie entre Annecy et Malaga. Francisco Ortiz Perez, dont la compagne Visitacion Estevan Montero (née à Cella, Teruel vers 1912) était morte en novembre 1976, est décédé à Malaga le 25 février 1981.


Dans la même rubrique