Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
DANESI, Alfonso
Né à Imola (Bologne) le 15 avril 1834 - mort le 30 mai 1900 - AIT - Typographe ; comptable - Bologne – Genève - Lyon (Rhône) – Bruxelles
Article mis en ligne le 15 octobre 2014
dernière modification le 7 septembre 2023

par ps

Militant actif à Bologne au milieu des années 1870, Alfredo Danesi, qui avait combattu avec Garibaldi, collabora de 1873 à 1875 au journal Il Proletario (Genève) dirigé par l’indicateur Terzaghi avec lequel il rompit publiquement avec plusieurs autres compagnons tous contacts en août 1875 après avoir dénoncé les provocations de ce dernier. Entre temps Danesi s’était installé à Genève où il noua des contacts durables avec des anarchistes connus et plusieurs révolutionnaires.

En mars 1879, il fut l’imprimeur à Genève du placard Italia, 14 marzo 1879 menaçant de mort le roi Umberto s’il faisait exécuter le compagnon Passanante, ce qui lui valut d’être expulsé le 29 avril suivant de Suisse avec les compagnons Solieri, Grimasi, Casadio, Mercatelli et Malatesta.
Reourné en Italie il fut alors poursuivi avec 24 autres compagnons pour "association de malfaiteurs" à Forli en octobre 1879, mais fut acquitté.

Au début des années 1880, Alfonso Danesi se trouvait à Lyon où il logeait et servait de boite aux lettres à plusieurs socialistes italiens parfois recherchés en Italie.
Expulsé de France par arrêté du 8 novembre 1882 qui lui avait été notifié à Lyon où il demeurait 12 rue Stella, Alfonso Danesi s’était réfugié à Bruxelles où il soutenait. les journaux anarchistes de la capitale Ni Dieu ni maître et La Liberté. À cette époque, Danesi était en contact avec des anarchistes étrangers bien connus tels qu’Élisée Reclus, Peter Kropotkin, Errico Malatesta et Johann Most

C’est à son domicile bruxellois qu’au printemps 1886 s’était réfugié le compagnon Cesare Bedogni (voir ce nom) ancien directeur du journal anarchiste-communiste Lo Scamiciato (Reggio Emilia) poursuivi pour délit de presse.

Sous la protection de l’avocat progressiste Georges Lorand, Danesi a travaillé au service courrier du journal libéral La Réforme, où il a tour à tour introduit quatre compatriotes - dont Cesare Bedogni (voir ce nom) - et l’anarchiste bruxellois Égide Govaerts.

En 1890, il partit pour la capitale roumaine Bucarest où il dirigea un hôtel pendant cinq ans avant der revenir à Bruxelles.

En 1894 son nom figurait sur une liste d’anarchistes établie par la police des chemins de fer pour « surveillance spéciale aux frontières ».

Alfonso Danesi est décédé à Bruxelles le 30 mai 1900 d’une longue maladie.


Dans la même rubrique

DAOUT, Pierre
le 4 septembre 2021
par R.D.
DANIERE, Claude
le 4 septembre 2021
par R.D.
DANIEL, Oscar
le 4 septembre 2021
par R.D.
DANGER (ou DANGERS)
le 4 septembre 2021
par R.D.
D’ANGELO, Filippo
le 4 septembre 2021
par R.D.