logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MIALHE, Auguste, François (ou MIALLEY, Jules)
Né vers 1850 - Ouvrier cimentier - Nîmes (Gard)
Article mis en ligne le 13 novembre 2013
Dernière modification le 14 janvier 2016

par ps

Le 14 mai 1889, lors d’une conférence tenue par Sébastien Faure à la chapelle de l’ancien lycée de Nîmes, Auguste Mialhe, qui demeurait 7 rue Porte d’Alais, s’était déclaré "anarchiste révolutionnaire et même communard" ajoutant qu’il fallait "taper dans le tas des bourgeois qui sont tous des fainéants et des voleurs" et avait déclaré être "solidaire des grévistes socialistes allemands" et des soldats envoyés les réprimer et qui avaient mis crosse en l’air.

Il y a sans doute identité avec Jules Mialley qui fut le 12 mars 1894 l’objet d’une perquisition avec 6 autres compagnons de Nîmes dont les époux Soulier, André Dehors et Henri Metge et chez lequel avaient été saisis un exemplaire de La révolte et une lettre du rédacteur du journal Le Cri du peuple.

Auguste Mialhe fut l’objet le 10 juillet 1894 d’une autre perquisition dans laquelle la police avait saisi un vieux numéro du Père Peinard et la brochure L’organisation du travail par l’association. En aout il fut l’objet d’une nouvelle perquisition qui ne donna aucun résultat. La surveillance quotidienne dont il était l’objet fut, semble-t-il, suspendue en mai 1895.


Dans la même rubrique

0 | 5

MIGOT, Pierre, Jacques
le 9 novembre 2019
par R.D.
MIGNOTTE, Lucien
le 9 novembre 2019
par R.D.
MIAZZA, Silvestro « RAVACHOL »
le 7 avril 2018
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
MICHEE, Louis, Léon
le 6 juin 2017
par R.D.
MICHEL, Eugène, Oscar
le 23 mai 2016
par ps