logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
LEROUX, Jean-Baptiste
Né vers 1863 dans l’Aisne - Ouvrier tisseur - Reims (Marne)
Article mis en ligne le 27 mai 2012
Dernière modification le 17 octobre 2015

par R.D.

Jean-Baptiste Leroux, qui avait été condamné en 1879 (ou 1880) à 20 jours de prison pour "coups et blessures", était membre au début des années 1890 du groupe anarchiste de Reims où il demeurait 227 rue des Capucines. Il était titulaire d’une carte de colporteur qui lui permettait de vendre les journaux Le Père Peinard, La Révolte et Le Déchard. Leroux avait été arrêté le 18 mars 1892 à Charleville en train de vendre Le Père Peinard et avait été inculpé « d’incitation et provocation de militaires à la désobéissance  ». Son nom figurait sur la liste d’anarchistes de Reims établie par le Préfet le 29 mars 1892 et où il était qualifié de "militant". Le 30 mars suivant il était condamné à Charleville à 18 mois de prison pour « complicité de désertion d’un militaire du 132ème Régiment  » : c’est à son domicile que le soldat Loriette - dont des lettre avaient été saisies au domicile de Moray - s’était réfugié après avoir déserté, s’était mis en civil et avait reçu une somme pour aller à Charleville, puis gagner la Belgique. Mais, arrivé à Charleville, Loriette avait renoncé, s’était rendu aux autorités et avait dénoncé les compagnons qui l’avaient aidé.

S’agit-il de Leroux, compagnon de Sophie Martin, qui en mars 1892, après avoir été condamné à 18 mois de prison par la Cour d’Assises des Ardennes, s’était noyé à Verdun en tentant d’échapper aux gendarmes qui le conduisaient en appel au tribunal de Nancy ?


Dans la même rubrique

0 | 5

LEVEQUE, Isidore, Joseph
le 20 mai 2020
par R.D.
LE TESSIER, Jules
le 20 mai 2020
par R.D.
LESPINE, Régis
le 20 mai 2020
par R.D.
LEROUX, Jules
le 14 février 2020
par R.D.
LESPEYROUS, Louis
le 9 janvier 2020
par R.D.