Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BELMONTE

Assassiné en 1944 — CNT — Espagne — Mirepoix (Ariège)
Article mis en ligne le 23 novembre 2011
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Réfugié en France après la guerre civile, Belmonte était en 1943-44 le responsable d’un chantier forestier à Manses dans la région de Mirepoix ce qui lui permit de cacher dans les bois dont il avait la gestion de nombreux réfractaires (surtout espagnols) au Service du travail obligatoire et d’y organiser un maquis. En 1944, Belmonte et un autre compagnon, Molina, après avoir refusé d’intégrer leur organisation au sein de l’Union nationale espagnole (UNE) de tendance communiste, furent assassinés par des guérilleros de l’UNE dans une forêt entre Lavelanet et Varilhes.


Dans la même rubrique

BELLONI,Ersilio “Leone DAIA” ; “ARMANDO

le 19 juillet 2024
par R.D.

BELLON, Joseph, Alexandre

le 19 juin 2024
par R.D.

BELLER, Emile

le 14 avril 2024
par R.D.

BENAIGES, Alejandro

le 3 janvier 2024
par R.D.

BECERRA, Antonio

le 3 janvier 2024
par R.D.