Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BASTARD, Joseph, Adonait

Né vers 1846 — Orfèvre & maraîcher — Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) — Londres
Article mis en ligne le 16 juin 2011
dernière modification le 23 juillet 2024

par R.D.

Joseph Bastard, qui résidait rue du Canal à Saint-Denis avec notamment Pétronille Altérant et Élisée Bastard leur fils, s’était enfui à Londres en 1891, suite à la perquisition dont il avait été l’objet le 9 mai 1891 avec Gauthier, Alterant et Heurteaux à la suite des incidents survenus à Clichy le 1er mai 1891 (voir Leveillé). Il y fréquenta les milieux anarchistes francophones et rentra à Saint-Denis vers 1893 année où il fut suspecté avec Segard d’avoir été l’auteur du placard Mort aux voleurs. Le 1er janvier 1894, lors de la rafle suivant l’attentat de Vaillant à la Chambre des députés, il avait été l’objet avec son fils Élisée d’une perquisition où la police avait saisi diverses brochures anarchistes., mais tous deux avaient été laissés en liberté.


Dans la même rubrique

BAUER F.

le 19 mai 2024
par R.D.

BAUDIER

le 8 avril 2024
par R.D.

BAUDET, Thomas, Jules

le 8 avril 2024
par R.D.

BAUDART, Joseph

le 8 avril 2024
par R.D.

BASILIO, Italo

le 7 avril 2024
par R.D.