logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ROLANDO, Pietro
Né le 28 juin 1890 à Courgné (Turin) – mort le 20 décembre 1970 - Maçon - Turin (Italie) – Nice (Alpes Maritimes) – Saint Etienne (Loire) – Lyon (Rhône) – Madrid (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 3 mai 2010
Dernière modification le 27 janvier 2019

par Gianpaolo Giordana, R.D.

Ouvrier anarchiste, fils de Domenico et de Maria Brunetti, Pietro Rolando avait déserté lors de la première guerre mondiale et avait été condamné en 1918 par le tribunal militaire de Crémone à quatre ans de prison. Après avoir bénéficié de l’amnistie, Pietro Rolando, qui était marié à Caterina Decisi dont il avait une fille, rentrait en Italie et s’installait à Sant Antonino en vallée de Suse, près de Lanzo (Turin).

En 1931, il retournait clandestinement en France, passant par le lieu-dit « la bouche du diable ». Résidant successivement à Nice, Saint-Etienne puis Lyon il y participa sans doute aux activités antifascistes des réfugiés italiens, puisqu’il fut l’objet d’une mesure d’expulsion et partit alors pour Barcelone puis Albacete. En juillet 1936 il participait aux combats sur le front de Madrid dans une colonne de la CNT. Il s’enrôlait ensuite dans le Bataillon Garibaldi sur le front de la Jarama. Il était alors devenu sympathisant communiste.

Blessé fin juillet 1937 à Brunete, il partait en convalescence en France puis, en janvier 1938 regagnait l’Espagne. Passé en France lors de la retirada de février 1938, il était interné au camp d’Argelès où il fit partie du regroupement anarchiste Liberta o Morte. Il fut ensuite transféré au camp de Gurs (Basses-Pyrénées). Enrôlé dans une Compagnie de travailleurs étrangers, il fut envoyé travailler sur les fortifications près de Besançon. Fait prisonnier par les allemands en juin 1940, il fut rapatrié en juillet en Italie où il fut arrêté et détenu à la prison de Bardonecchia puis de Turin, puis condamné à cinq ans d’internement à Ventotene. Libéré en août 1943, il regagnait Lanzo où il retrouvait sa famille.

Pietro Rolando est décédé à Lanzo le 20 décembre 1970.


Dans la même rubrique

0 | 5

ROJO, José
le 8 juillet 2018
par R.D.
ROLLIN, Michèle, Violette
le 28 avril 2018
par R.D. ,
Hugues Lenoir
ROLLAND
le 28 avril 2018
par R.D.
ROLLAND, Roger, Gaston
le 6 janvier 2017
par R.D.
ROGER, Louis
le 4 juin 2016
par ps