Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ROSINKE, Anton
Né le 18 décembre 1881 en Prusse -Assassiné le 14 février 1937 - Forgeron -FAUD –Düsseldorf & München Gladbach (Rhénanie)
Article mis en ligne le 6 juin 2009
dernière modification le 26 octobre 2023

par Nick Heath, R.D.
Anton Rosinke

Fils d’un pêcheur, Anton Rosinke avait fait un apprentissage de forgeron. En 1904, avec son frère Johan il était parti pour Düsseldorf où il allait trvailler dans les aciéries Mannesmann.
D’abord membre du parti social-démocrate, il devint l’un des anarchistes les plus actifs de Rhénanie. Il était impliqué dans l’Anarchistischen PropagandaVerein Dusseldorf (Association de propagande anarchiste de Düsseldorf) avant la Première Guerre mondiale. La plupart de son temps libre était consacré à la diffusion de propagande. En conséquence, il avait attiré l’attention de la police politique. Il avait déménagé à Gerresheim, une banlieue de Düsseldorf, et avait épousé Martha Abraham et ils ont eu quatre enfants en 1912. Il étaitdevenu membre du groupe de chant à orientation anarchiste Freie Sänger 04 à Gerresheim.

Au début de la Guerre mondiale, il fut arrêté le 1er août 1914 pour son opposition antimilitariste à la guerre et son implication dans la Freie Vereinigung Deutscher Gewerkschaften-Association libre des syndicats allemands, prédécesseur de l’Union anarcho-syndicaliste Freie Arbeiter. Deutschland (FAUD) fut emprisonné jusqu’en février 1915, puis brièvement appelé au service militaire.
Lors du putsch de Kapp le 13 mars 1920, Anton Rosinkeavait rejoint l’Armée rouge de la Ruhr et prit part au soulèvement de la région.

En 1921, il participe à la création de la colonie Freie Erde (Terre libre) à Düsseldorf-Eller, basée sur les idées de Gustav Landauer. Il s’agissait d’un terrain aride entre le marais et le lac Unterbach. IElle avait été initié par Anna et Waldemar Kutschke. Des artistes comme Gert Wollheim ont également soutenu cette entreprise. Une solide maison en pierre avait été construite et la terre cultivée. Comme les communes de Düsseldorf et d’Erkrath sur les terres desquelles se trouvait la colonie n’avaient pas pu se mettre d’accord, les habitants avaient été plus ou moins laissés tranquilles. Grâce à son éloignement, elle avaitsurvécu à la période nazie et les Kutschke y ont donné asile aux Juifs.

Anton Rosinke était actif au sein de la FAUD. Son gendre Ernst Binder était également très actif au sein de la FAUD.
Il s’installa dans la colonie Freiheit (Liberté) à Vennhausen en 1922. Il participeaà la campagne pour la création d’écoles laïques. Avec sa fille aînée, il organise des groupes gratuits d’enfants et de jeunes.
La FAUD avait mis en garde contre la menace fasciste dès les années 1920 et avait plaidé en faveur de contre-mesures qui ont été ignorées par la gauche dominante. La FAUD comptait 18 000 membres rien qu’à Düsseldorf au cours de cette période, mais au début des années trente, la FAUD dans son ensemble était tombée à quelques milliers dans toute l’Allemagne.

Avec l’arrivée au pouvoir des nazis, Rosinke tenta d’organiser la résistance armée à Düsseldorf. Il avait participé à la mise en place d’un réseau souterrain FAUD à Düsseldorf avec Gerhard Lasarzick. Il édita des dépliants et des bulletins d’information avec le couple Paul et Gees Helberg qui dirigent une petite imprimerie. Il avait contribué à la distribution des fameuses brochures « Mangez des fruits allemands et restez en bonne santé » dont la couverture cachait le livret « Ce que nous voulons, les anarcho-syndicalistes » en 1934. Il avait été brièvement arrêté par les nazis cette année-là et avait passé huit jours en prison. L’imprimerie des Helberg avait été découverte par la Gestapo mais ils avaient ensuite réussi à s’enfuir en Espagne.

Malgré cela, Rosinke et ses camarades, notamment Hermann Steinacker et Saure, avaient continué à faire passer clandestinement des réfugiés à la frontière ainsi que des volontaires pour l’Espagne. Ils avaient également créé un fonds de solidarité pour l’Espagne.

La Gestapo démantela le groupe anarchiste de Mönchengladbach en novembre 1936. Grâce aux informations obtenues sous la torture, elle procèda ensuite à l’arrestation de plus de 100 anarchistes dans onze villes de Rhénanie au cours des trois mois suivants. Le 27 janvier 1937, Rosinke et 23 autres anarchistes de Düsseldorf furent arrêtés. Lasarzick avait été condamné à six ans de prison, et les autres de neuf mois (Käthe Windhoff) à quatre ans et demi (Michael Zeck).

Quant à Anton Rosinke, après sa première arrestation, il avait prédit que « s’ils me récupèrent, ils ne me laisseront pas sortir vivant ». Il fut battu à mort dans les locaux de la Gestapo sur la Jürgensplatz le 14 février 1937, pendant l’instruction du vaste procès qui se tint contre 98 militants de Rhénanie.


Dans la même rubrique

ROSSI Ludovico
le 20 octobre 2023
par R.D.
ROSSI Bruno
le 20 octobre 2023
par R.D.
ROSSI, Joachim
le 7 juillet 2023
par R.D.
ROSICO, Juan
le 7 juillet 2023
par R.D.
ROSE, Paul, Adrien
le 23 novembre 2022
par R.D.