Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

ALSINA, Juan (ou José)

Fusillé le 4 mai 1897 — Ouvrier serrurier — MLE — Igualada (Barcelone)
Article mis en ligne le 23 juin 2007
dernière modification le 23 juillet 2024

par R.D.

Militant d’Igualada, Juan Alsina avait été arrêté avec notamment Tomas Ascheri, José Molas Duran et Antonio Nogués après l’attentat à la bombe commis rue Cambios Nuevos à Barcelone en juin 1896. Tous furent internés et torturés à la citadelle de Montjuich, Alsina au cachot n°1 et ses compagnons dans un cachot creusé sous terre à 100 mètres de profondeur. Trois semaines après son arrestation, l’administration avait remis à sa compagne sa chemise maculée de pus et de caillots de sang. Accusé faussement d’avoir été celui qui avait fabriqué la bombe, après des aveux arrachés sous la torture, il était condamné à mort avec 7 autres des accusés et fusillé dans les fossés de Montjuich le 4 mai 1897 avec entre autres Tomas Ascheri, José Molas, Luis Mas et Antonio Nogues. Lors de la salve il n’avait même pas été blessé et était resté à genoux ; une seconde salve l’avait renversé et ce n’est qu’à la troisième salve qu’il fut tué.

Au conseil de guerre, 40 autres des accusés avaient été condamnés à 20 ans de prison et 27 à 8 ans.


Dans la même rubrique

AGNOLETTO, Adamo

le 17 juillet 2024
par R.D.

ALMEIDA, Sebastiao de

le 7 juin 2024
par R.D.

ALAVOINE, Arthur, Alexandre, François

le 24 mai 2024
par R.D.

AFFAIRE, Maxime

le 5 avril 2024
par R.D.

ALLASIA, J. B.

le 19 février 2024
par R.D.