Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
PULSINELLI, Tito
Né à Palena en 1948 – mort le 1er mars 2023 - Milan – Mexique - Venezuela
Article mis en ligne le 28 juin 2023
dernière modification le 27 octobre 2023

par R.D.
Tito Pulsinelli

C’est au milieu des années 1950 que Tito Pulsinelli était venu s’installer à Milan avec sa famille.

En 1969, lors de la répression anti-anarchiste dans le cadre de la stratégie d’État, Tito Pulsinelli avait été arbitrairement arrêté avec Eliane Vincileoni, G. Corradini, Faccioli et Braschi, accusés d’avoir participé à l’attentat commis le 25 avril à la foire de Milan contre le pavillon de la Fiat. Tous furent emprisonnés plusieurs mois - en novembre la chambre des mises en accusation de la cour d’appel de Milan avait ordonné leur remise en liberté qui avait été refusée en octobre précédent par le juge d’instruction qui aussitôt avait délivré de nouveaux mandats d’arrêt à leur encontre. Après près de deux ans de préventive, il fut jugé en mars 1971 à Milan et fut acquitté tandis qu’avaient été condamnés Braschi à 6 ans et 10 mois de prison et Faccioli à 3 ans et 6 mois. Au même procès avait été condamné Angelo Della Savia à 8 ans de prison et avaient été acquittés faute de preuves Norscia et Mazzanti. Entre temps les véritables auteurs de l’attentat, les fascistes Fredaz et Ventura, avaient été démasqués.

Dans les années 1970-1980 il continua de militer dans la mouvance libertaire, notamment lors de diverses initiatives éditoriales. Il fut entre autres l’auteur d’un faux testament de Jean Paul Sartre (Il moi testamento politica, Catane, 1978) où le philosophe avouait s’être trompé sur tout.
Il avait également participé à la fondation de la revue Insurrection (1977-1980).

A la fin des années 1970 il avait émigré d’abord au Mexique puis au Venezuela où il avait continué à collaborer avec divers sites anarchistes. Au Venezuela il avait fondé le site selva.org sur les luttes et les populations indigènes d’Amérique latine.

Au début des années 2020 il était revenu à Milan pour y soigner une grave maladie du foie. Tito Pulsinelli est décédé à Milan le 1er mars 2023 et a été crématisé le 3 mars suivant.
De vieux camarades se souviennent de lui comme d’une personne modeste, d’une grande humanité, sensibilité et intelligence.


Dans la même rubrique

PUIG, Lorenzo
le 14 juin 2023
par R.D.
PUEYO, Luis
le 14 juin 2023
par R.D.
PUERTOLAS OTIN, José
le 14 juin 2023
par R.D.
PUIG PETROLANI, Antonio
le 27 décembre 2022
par R.D.
PYAT
le 20 juin 2021
par R.D.