logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
LARA, Manuel
Né à Grenade - CNT – Madrid (Nouvelle Castille) – Caracas (Venezuela)
Article mis en ligne le 29 juin 2020

par R.D.

Pendant la guerre Manuel Lara avait été l’un des responsables du syndicat CNT des spectacles de Madrid. En 1937 il en fut le représentant extérieur au Comité National de la CNT. Il aurait également été le secrétaire d’Horacio Martinez Prieto lorsque que ce dernier avait été nommé sous secrétaire à la santé du gouvernement républicain.

Passé en France lors de la Retirada, il avait ensuite émigré au Venezuela où en 1946 il était membre de la sous délégation de la CNT et défendait les thèses collaborationnistes de l’intérieur.
Dans les années 1960, partisan de la formation d’un parti socialiste libertaire, il participait avec d’autres militants de la CNT – dont Joaquin Ascaso, Atono Ortiz, , Juan Campa Claverol – à la fondation du groupe Fuerza Unica dont il avait été nommé secrétaire.

S’agit il du Manuel Lara signalé par le fils de Garcia Tella qui aurait été sculpteur, aurait émigré à Buenos Aires ( ?) où il aurait participé à l’électrification au néon de la vill et se serait enrichi.
Ce Manue Lara avait été interné en avril 1939 au camp du Barcarés d’où, avec notamment Silvia Mistral , Pepe Garcia, Francisco Carmona, Alberto Sanmarti, ..il avait été le signataire d’un manifeste d’intellectuels demandant l’autorisation de faire une exposition (peinture, sculpture, , dessin, théâtre, affiches) et la publication d’un catalogue intitulé « Exode » (signalé dans le journal El Antifascista).


Dans la même rubrique

0 | 5

LARRIBA DEL COS, Ricardo
le 17 juin 2019
par R.D.
LARRECHI SAN JULIAN, Emiliano
le 17 juin 2019
par R.D.
LASUS VIDAL , Juan
le 29 avril 2018
par R.D.
LARIVIERE, Pierre
le 21 mars 2018
par R.D.
LAPRET (ou LAPREY), Jean
le 13 février 2018
par R.D.