logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MAHE, René « MARQUIS »
Né vers 1890 - AIA – Paris
Article mis en ligne le 11 mars 2020

par R.D.

René Mahé, dont les parents, selon la police, étaient négociants à Moscou, était semble-t-il membre du groupe individualiste de la rue Duméril.
En août 1907 il avait été - avec entre autres Goldsky, Ruff, Mouchebeoeuf, Molinier, Aimé Paris, Picardat, Henri Josse, Jean Taffereau et Henriette Roussel - l’un des signataires de l’affiche de l’AIA « Aux crimes répondons par par la révolte » publiée après la fusillade de Raon-l’Étape (Vosges) du 28 juillet 1907, où l’intervention de l’armée contre les chaussonniers en grève fit deux morts et plusieurs dizaines de blessés.
Les 13 et 14 septembre il fut jugé, acquitté du délit de « provocation de militaires à la désobéissance » mais condamné, comme André Picardat lui aussi mineur, à être interné en maison de correction jusqu’à sa majorité. Il fut interné au régime de droit commun à la Petite Roquette. En décembre 1907, après confirmation du jugement en appel, l’anarchie annonçait qu’il avait été transféré avec Picardat de la prison de la santé vers une maison de correction.

Début février 1908 R. de Marmande, auquel Mahé avait demandé de pouvoir s’entretenir, se vit refuser un permis de visite par le Ministère de l’Intérieur.


Dans la même rubrique

0 | 5

MAGRASI, Matilda
le 23 février 2020
par R.D.
MADEL, Pierre
le 23 février 2020
par R.D.
MACEIRO PEREZ, Luisa,, Sonia « ASILU »
le 23 février 2020
par R.D.
MAHIEU, Auguste
le 26 novembre 2019
par R.D. ,
Michel Cordillot
MACKAY, John, Henry « SAGITTA »
le 26 septembre 2019
par R.D.