Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BANDRES LANASPA, Victor

Né à Sarsamacuello (Huesca) — mort le 25 septembre 1938 — Journalier — CNT — Huesca (Aragon)
Article mis en ligne le 22 septembre 2019
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

C’est à Alcala de Gurrea (Huesca) où il s’était installé en 1918 que Victor Bandres Lanaspa militait dans le mouvement anarchiste et à la CNT. Suite au mouvement révolutionnaire de décembre 1933, il avait été arrêté et emprisonné. En 1935 il parvenait à s’évader mais était repris peu après.
Lors du coup d’État franquiste de juillet 1936, il parvenait à gagner la zone républicaine et s’enrôlait dans la Colonne Ascaso. Après la militarisation il fut soldat dans la 126- Brigade mixte de la 28e Division. Grièvement blessé sur le front d’Extremadure lors d’un bombardement de l’aviation italienne, il décédait le 25 septembre 1936 à Zarza Capilla (Badajoz) des suites de ses blessures.


Dans la même rubrique

BARBE, Henri, Auguste

le 21 juillet 2024
par R.D.

BANSARD, Nestor (ou Hector ?)

le 5 avril 2024
par R.D.

BARRACHI, Mathieu, Giovanni [Jean]

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Jules, Clément

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Arthur, Joseph

le 15 novembre 2023
par R.D.