logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MARTI MESTRE, Jaime
CNT – Tarragone (Catalogne)
Article mis en ligne le 15 mai 2019

par R.D.

Militant de la CNT de Falset (Tarragone), Jaime Marti Mestre avait été arrêté en avril 1933 et accusé, avec Francisco Pedret Serres et Ramon Sentis Borja El Saboya, d’avoir attaqué à main armée le siège du syndicat agricole de Falset . Selon la presse le groupe aurait été lié à la bande d’Horacio Ripoll Mateu Heredia. Toutefois il bénéficia sans doute d’un non lieu puisque’il fut de nouveau arrêté début 1935 suite aux événements d’octobre 1934.

Après l’échec du coup d’état franquste de juillet 1936 dans la zone de Tarragoe, il fut nommé maire CNT de Mora la Nova.
Dans une lettre de protestation de l’UGT et du PSUC, il fut accusé avec deux autres militants de la CNT d’avoir tué un militant de l’UGT le 24 novembre 1936 à Ginestar. Il s’opposa ensuite sans doute aux staliniens lors des événements de mai 1937 et il fut arrêté le 12 juin 1937 avec une quinzaine d’autres cénétistes sur les rdres de l’UGT et du PSUC locaux.

Selon le témoignage du compagnon Emilio Marco Perez, Jaime Marrti était parvenu à s’évader et et était allé se cacher au front à Letux et au Monte Lobo avant de gagner Barcelone où il aurait été arrêté le 9 août sans doute à la sortie du siège des Comités de défense ,ronda Ricardo Mella, siège qui sera attaqué avec artillerie le 20 septembre suivant par la police catalane. Il fut alors sans doute emprisonné ou bien à la Modelo ou dans une des prisons clandestines des tchekas communistes.


Dans la même rubrique