Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BABEC, Bernard

Né le 10 octobre 1943 à Gémenos (Bouches-du-Rhône) — mort le 16 décembre 2018 — Marin ; photographe — CIRA — Marseille (Bouches-du-Rhône)
Article mis en ligne le 17 janvier 2019
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.
Bernard Babec

C’est alors qu’il travaillait sur les navires de marine marchande que Bernad Babec, suite à ses lectures, avait découvert l’anarchisme. Il devint par la suite photographe sur le Port autonome de Marseille. Il fut proche du groupe qui, lors du tournant réformiste de la CFDT, en fut exclu, et publia la revue A contre courant syndical et politique et de 1982 à 1992 une édition locale intitulée A Contre courant 13. Il fut d’abord sympathisant du Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA) de Marseille auquel il adhéra par la suite. A partir des années 1990 et pendant une quinzaine d’années, il avait accueilli, chaque début de l’été sur son terrain de Vernègues, les piques-niques annuels du CIRA qui furent l’occasion de débats, rencontres et d’échanges. Victime il y a quelques années d’un accident qui l’avait rendu handicapé, « il n’avait perdu ni son sens de l’humour ni son sens critique ».
Bernard Babec est décédé le 16 décembre 2018.