logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
DUPUY, Maurice, Camille
Né à Marseille le 16 mai 1893 - Journalier ; charpentier - CGT – Marseille (Bouches-du-Rhône)
Article mis en ligne le 22 mars 2007
Dernière modification le 9 juin 2016

par R.D., René Bianco

Maurice Dupuy, qui habitait 41 rue de Turenne, était en 1911 un militant actif des Jeunesses Syndicalistes Révolutionnaires et était membre du Comité de Défense Sociale (CDS) de Marseille dont les responsables étaient Alexis Durand et Auguste Girard et du Groupe de propagande et d’éducation de tendance individualiste et dont le secrétaire était Joseph Michel. En 1913 il travaillait comme charpentier et était membre du Groupe d’études sociales qui regroupait 21 militants anarchistes de toutes tendances dont Henri Arcos, Auguste Delucchi, Charles Dimier, Jean Ettori, Clara Gay, Elisabeth Robin, Auguste Spoerli et Jean-Louis Vars. Le 12 avril 1913 Maurice Dupuy avait été condamné à 8 jours de prison avec sursis pour « outrages à agents » : il avait été arrêté le 5 avril au Bar Rodin avec Edouard Frant où tous deux chantaient l’Internationale et la Carmagnole et avaient acceuilli les policiers aux cris de "A bas les flics ! Mort aux vaches ! Vive l’Anarchie ! A bas la patrie !".

Au début de la Première Guerre mondiale il avait été arrêté et écroué au fort Saint Nicola de Marseille. Il fut par la suite condamné à 2 ans de prison par un conseil de guerre le 20 septembre 1919, sans doute pour insoumission. Démobilisé début juin 1920 il fut alors renvoyé dans ses foyers.

En mai 1939, Maurice Dupuy, qui en 1934 avait été réformé définitif pour amputation de la jambe droite, fut considéré comme "non récupérable" lors de la mobilisation.


Dans la même rubrique

0 | 5

DUPUIS, Auguste, Paul
le 23 janvier 2021
par R.D.
DUPUIS
le 23 janvier 2021
par R.D.
DULUD, Robert
le 20 novembre 2020
par R.D.
DUROT, Roger
le 6 août 2020
par R.D.
DUQUESNE, Jean
le 7 juillet 2020
par R.D.