logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GRAILLAT, Antoine « TONY »
Né le 4 décembre 1844 à Lyon - Menuisier ébéniste – Lyon (Rhône) – Genève - Paris
Article mis en ligne le 11 juin 2015
Dernière modification le 4 novembre 2017

par ps

Antoine Graillat dit Tony, domicilié à Lyon, 14, côte Saint-Sébastien, militant radical sous l’Empire, appartint au Comité de sûreté générale installé révolutionnairement à l’Hôtel de la police de Lyon, le 4 septembre 1870. Pour cette raison, au temps de l’Ordre moral, il fut cité devant le 1er conseil de guerre de la 14e division militaire qui le condamna par contumace, le 3 octobre 1874, à dix ans de travaux forcés et dix ans de surveillance de haute police.

Réfugié à Genève, Graillat bénéficia de la remise de sa peine, le 30 mai 1880 et rentra par la suite en France où il milita dans les rangs anarchistes.
C’est lui qui en décembre 1881 avait présenté W. Tcherkesov au Cercle d’études sociales du XVIIIè arrondissement où ce dernier avait fait un exposé sur l’anarchisme.

En novembre 1884, à Paris, il fut avec H. Ferré, Hemery Dufoug et Constant Martin, l’un des anarchistes membres du jury d’honneur formé par des représentants des divers courants révolutionnaires pour juger Druelle dit Sabin accusé d’être un mouchard par le journal Le Cri du peuple, accusation confirmée par le jury le 27 novembre.

Il s’agit vraisemblablement du Graillat qui, en septembre 1881, avait été avec Couchot le fondateur du groupe La Sentinelle qui se réunissait 2 rue Berthe (XVIIIème arr.), puis, qui fut signalé dans les réunions du groupe La Panthère des Batignoles fondé en 1882 par notamment Ritzerfeld et Clément Duval.


Dans la même rubrique

0 | 5

GRATZ, Ch.
le 2 février 2020
par R.D.
GRANDJON, Berthe [épouse GUIGLIA]
le 2 février 2020
par R.D. ,
Françoise Fontanelli Morel
GRAVIER, Victor
le 27 novembre 2019
par R.D.
GRAZIANI, Rino
le 5 août 2019
par R.D.
GRAFFIONI, Spartaco
le 5 août 2019
par R.D.