Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

AGULLO, José “El MANCO de COCENTAINA”

Né au début des années 1900 — mort le 4 avril 1980 — Instituteur rationaliste FAI — CNT — Alicante — Oran — Champigny (Val-de-Marne)
Article mis en ligne le 5 février 2015
dernière modification le 12 juillet 2024

par ps

Militant depuis son adolescence à la CNT puis à la FAI de Cocentaina (Alcoy), José Agulllo, suite à une action, avait été amputé d’un bras. Inapte au travail il organisa alors avec l’aide des compagnons une école rationaliste dans le village.

A la fin de la guerre il était parvenu à s’embarquer à Alicante pour l’Afrique du nord où il continua de militer ensuite à la FL-CNT d’Oran. Il fut par la suite rapatrié en France avec sa compagne Joaquina. En août 1979, pour la première fois après 41 ans d’exil, il était retourné visiter Cocentaina où il retrouva certains de ses anciens élèves.

José Agullo est décédé le 4 avril 1980 à Champigny.

Il y a sans doute identité avec José Agullo Corro qui pendant la révolution collabora au quotidien de la CNT-FAI Liberacion (Alicante, 1937-1939).


Dans la même rubrique

AGNOLETTO, Adamo

le 17 juillet 2024
par R.D.

ALMEIDA, Sebastiao de

le 7 juin 2024
par R.D.

ALAVOINE, Arthur, Alexandre, François

le 24 mai 2024
par R.D.

AFFAIRE, Maxime

le 5 avril 2024
par R.D.

ALLASIA, J. B.

le 19 février 2024
par R.D.