logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
LAHR, Karl « Charles »
Né à Bad Nauheim (Allemagne) en 1885 – mort en 1971 - Ouvrier boulanger ; bouquiniste - Londres
Article mis en ligne le 15 février 2008
dernière modification le 27 janvier 2011

par Nick Heath, R.D.
logo imprimer
Charles Lahr

Devenu bouddhiste puis anarchiste, Karl Lahr avait quitté l’Allemagne le 1er octobre 1905 pour éviter la conscription et avait gagné Londres où il allait travailler comme ouvrier boulanger dans l’East End. Il participait alors aux activités du groupe anarchiste de Hampstead où il rencontrait Max Nomad et Guy Aldred dont il deviendra l’ami.

En 1907 il devint le secrétaire de la section de Whitechapel de l’organisation anarcho-syndicaliste Industrial union of direct actionists (IUDA) fondée par G. Aldred et J. Turner. A cette époque, et même lors de ses livraisons de pain en triporteur, il était étroitement surveillé par la police. Lors de la visite de l’empereur Guillaume en 1907, alors qu’il était dans une foule et qu’il levait le bras pour se gratter la nuque, il fut aussitôt arrêté par des agents de la police spéciale croyant qu’il avait caché un pistolet dans son chapeau !

En 1910 il participait avec Aldred à la fondation d’une Ecole Ferrer pour adultes qui ouvrit le 13 novembre dans la Withfield Street. Charles Lahr en fut le secrétaire, mais malheureusement l’école ferma au bout de trois mois en février 1911.

Toujours avec Aldred il participait à l’édition du journal Herald of Revolt (décembre 1910-1914) où il publia notamment ses traductions de textes de Bakounine.

Devenu bouquiniste à Hammersmith, il était membre en 1914 de l’IWW. Pendant la première guerre mondiale, il fut interné dans un camp de suspects avec R. Rocker dont il deviendra le secrétaire. Lors de son arrivée au camp, il fut reconnu par l’un des agents spéciaux qui l’avaient surveillé lors de la visite à Londres du Kaiser en 1907 et qui l’apostropha en ces termes : "Ah Charles, dommage que tu n’ais pas tué le kaiser !

Après la guerre il adhéra brièvement au parti communiste (1920-1921) et il s’installa comme bouquiniste à Londres et se maria avec la militante syndicaliste Esther Argeband Archer. De 1925 à 1927 il publia un magazine littéraire et fonda la maison d’édition Blue Moon Press. Il devint alors une sorte de passerelle entre les milieux bohêmes littéraires et les cercles révolutionnaires.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut à nouveau interné dans un camp à l’ïle de Wight et en 1941 sa librairie fut détruite lors d’un bombardement.

Karl Lahr, qui continua jusqu’à un âge avancé ses activités à la tête de la librairie Blue Moon, est mort à Londres en 1971.

P.S. :

Sources : Notice de Nick Heath//


Dans la même rubrique

0 | 5

LABOURET FINET madame
le 24 mai 2018
par R.D.
LACOTTE, Jean
le 29 avril 2018
par R.D.
LABADE, Antonio
le 5 avril 2018
par R.D.
LABORIE, Emile
le 10 juin 2017
par R.D.
LAFFAUGERE, Jacques
le 6 mai 2017
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10