Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ABRARD, Henri, Charles, Jacques
Né à Nîmes (Gard) le 13 juin 1879 - Cloueur de bottines ; garçon de café - Nîmes (Gard)
Article mis en ligne le 5 décembre 2008
dernière modification le 30 avril 2018

par Dominique Petit, R.D.
logo imprimer

Henri Abrard était en 1896, avec Adrien Murjas et Julien Lonaty l’un des principaux fondateurs du groupe La Jeunesse anarchiste de Nîmes.
Il fréquentait régulièrement les réunions privées du groupe, tenus chez Dagre, 22 rue de la Vierge à Nîmes et dans les réunions publiques libertaires, il chantait des chansons anarchistes.

Il tenta d’organiser des tournées de conférences dans les communes des environs de Nîmes. Il était ami avec les anarchistes Sylvain Marius Gauthero, Alexandre Henri Dumas, Denis Pierre Fabre, Marius Antoine Fayolle, Eugène Fayolle, Giovanni Fenoglio.
Il donnait parfois asile à des compagnons de passage, notamment à Gauthero
En 1898, le groupe La jeunesse libertaire de Nîmes regroupait une douzaine de jeunes gens de 17 à 20 ans.

Auteur d’une agression nocturne commise dans la nuit du 24 au 25 décembre 1898, rue Turgot, il fut condamné le 7 mars 1899 par le tribunal correctionnel de Nîmes, à 4 mois de prison, par défaut. Ayant fait opposition, sa peine fut réduite à 2 mois, le 21 mars 1899. Il fut emprisonné à la maison d’arrêt de Nîmes du 1er juin au 30 juillet 1899.
Une collecte avait été faite pour lui au cours d’une réunion anarchiste à Nîmes.

Henri Abrard fut incorporé, le 16 novembre 1900, pour trois ans au 6e Bataillon de chasseurs alpins à Nice. Il figurait sur l’Etat récapitulatif des anarchistes du Gard du 26 décembre 1900.

Le 21 octobre 1903, libéré du service militaire, il était de retour à Nîmes où il demeurait chez sa mère, impasse de la Fresque.

En mars 1904, il effectua une période militaire de 28 jours à Nice. En juillet 1905, il quitta la ville de Nîmes avec son frère et sa mère.

Il s’agit vraisemblablement du Henri Hebrard (sic) qui en 1899 était membre du groupe Les libertaires réunis de Nîmes qui se réunissait au café des Terrasses.

P.S. :

Sources : AD Gard 1M736, 1M738, 1M749,1M750 ,1M751 & 1M753 — Arch. des Alpes-Maritimes 4 M 490 — Note de Rolf Dupuy = Notice de D. Petit in Archives anarchistes
//


Dans la même rubrique

0 | 5

ACCINI, Joséphine [épouse CAMILLONI]
le 31 mars 2018
par R.D. ,
Dominique Petit
ACKERMANN, Louis
le 18 mai 2017
par R.D.
ACKERMANN, Benoit, Balthasar
le 8 octobre 2016
par R.D.
ABALOS LARA, Antonio
le 4 octobre 2016
par R.D.
AARON, Caridad
le 10 septembre 2016
par Webmestre


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2